Exclusif

Fraude de 1,5 million au CHUM

Le CHUM s'est retrouvé à plusieurs reprises dans... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le CHUM s'est retrouvé à plusieurs reprises dans l'actualité dans la dernière année.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ariane Lacoursière et Vincent Larouche
La Presse

Le Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) a déposé une plainte au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour une fraude totalisant plus de 1,5 million de dollars survenue à son centre de recherche.

Selon nos informations, la direction accuse trois employés du centre de recherche d'avoir volé ces sommes, issues de fonds de recherche, sur une période de cinq ans.

«Le CHUM a pris toutes les mesures nécessaires dès qu'on a été mis au fait de la situation. Les employés en question ont été congédiés. Aucun médecin n'est impliqué dans le dossier», affirme la porte-parole du CHUM, Lucie Dufresne, qui refuse de confirmer le nombre d'individus visés par l'enquête et qui ne peut préciser le montant de la fraude.

Le SPVM refuse de discuter des plaintes qu'il reçoit. Mais selon nos sources, un résumé détaillé de l'affaire a été acheminé à un enquêteur expert en criminalité financière aux fins d'analyse.

C'est l'actuel directeur général du CHUM, Jacques Turgeon, qui était directeur du centre de recherches du CHUM au moment des faits. Ce dernier n'a pas voulu accorder d'entrevue à La Presse. «Nous ne pouvons commenter plus en détail tant que l'enquête est en cours», mentionne Mme Dufresne.

Au cabinet du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, on dit être «au courant de la situation». «Dès que le ministre a été mis au courant, il a exigé que ce soit transféré au criminel», a déclaré l'attachée de presse du ministre Barrette, Joanne Beauvais.

Un hôpital dans l'actualité

Le CHUM s'est retrouvé à plusieurs reprises dans l'actualité dans la dernière année. En novembre 2013, le vérificateur général du Québec, Michel Samson, livrait un rapport révélant que l'ancien directeur général de l'hôpital, Christian Paire, avait reçu 168 000 dollars en primes sur trois ans, en plus de toucher à un salaire de l'Université de Montréal, contrairement aux règles établies par le Conseil du trésor. Quelques semaines plus tard, Christian Paire abandonnait ses fonctions.

Dans une entrevue accordée cette semaine à La Presse, M. Paire a dit avoir quitté le CHUM «sous la contrainte» parce qu'il n'avait plus la confiance du conseil d'administration.

À la suite de ce départ, un accompagnateur spécial et un directeur intérimaire ont été nommés au CHUM. Jacques Turgeon a été nommé au poste de directeur général en juin dernier. Il était directeur du centre de recherche du CHUM depuis 2007.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer