Affaire Pontbriand: 10 enfants entre les mains de la DPJ

Dix enfants âgés de 2 à 7 ans qui vivaient avec leurs parents en Arizona sous... (Photo: Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Photo: Bernard Brault, archives La Presse

Partager

Dix enfants âgés de 2 à 7 ans qui vivaient avec leurs parents en Arizona sous l'emprise d'un gourou québécois sont arrivés ce matin sains et saufs à l'aéroport Montréal-Trudeau. Ils ont été confiés à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ).

Le gourou en question, Marcel Pontbriand, s'est installé en Arizona en 2009 avec une dizaine de Québécois et d'investisseurs ruinés de la Montérégie. Il tiendrait un discours apocalyptique, et c'est pourquoi les autorités craignaient pour la sécurité des enfants.

Lundi, 2 adultes ont tenté de franchir la frontière avec 12 enfants près de Vancouver. Ils ont été interceptés par les services frontaliers canadiens. Deux enfants sont restés en Colombie-Britannique et ont été confiés aux services sociaux. Les autres ont pris un vol de nuit pour revenir au Québec, ce matin. Deux autres enfants sont toujours recherchés.

Lors d'un point de presse, cet après-midi à Longueuil, la directrice de la DPJ Maryse Davreux a voulu rassurer la population sur la santé des enfants.

«Dans un premier lieu, nous invitons les parents de ces enfants à communiquer avec nous, a dit Mme Davreux. Dans des situations comme celle-ci, nous avons plusieurs alternatives. La première solution serait de retourner les enfants dans leur milieu familial. Sinon, nous pourrons aussi les confier à une famille d'accueil et, pour les jeunes en grande difficulté, dans un centre de réadaptation.»

Pour l'instant, la DPJ n'a aucune trace des parents de ces 10 enfants. Il est toujours impossible de savoir comment ils sont arrivés jusqu'à la frontière. M. Pontbriand aurait récemment tenu les enfants à l'écart de leurs parents, en Arizona. Le lien qui lie les enfants aux deux adultes avec qui ils étaient au moment de leur arrestation à la frontière n'est toujours pas connu.

En mai 2010, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a déposé 24 chefs d'accusation contre M. Pontbriand pour avoir détroussé plusieurs investisseurs. Les réclamations s'élèvent à 650 000$.

M. Pontbriand a plaidé coupable en septembre dernier. Les plaidoiries sur la peine se tiendront au palais de justice de Saint-Hyacinthe en avril 2013. Le porte-parole de l'AMF, Sylvain Théberge, a affirmé à La Presse qu'il doute que M. Pontbriand se présente en cour, puisque son avocat l'a représenté depuis le début de cette affaire sans qu'il revienne au Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer