Magnotta dans une audition de téléréalité

Gabrielle Duchaine
La Presse

«Beaucoup de gens me disent que je suis terriblement beau.» C'est de cette manière que Luka Rocco Magnotta s'est décrit aux juges de la téléréalité torontoise CoverGuy lorsqu'il a participé aux auditions en 2007.

Dans une vidéo de quelques minutes que La Presse a obtenue, on voit le jeune homme, alors dans la mi-vingtaine, expliquer d'une voix grave, comment il s'est levé tous les matins à 4h pour courir afin d'avoir une taille de mannequin.

Le torse dénudé, sa chemise nonchalamment jetée sur son épaule, il répond poliment aux questions et aux commentaires sur son physique et sur sa physionomie.

«Il n'est pas assez musclé pour notre émission», dit une juge. «Je peux définitivement gagner du muscle rapidement», répond-il en souriant. «Vous ne pensez pas que j'y arriverai? Tout le monde peut le faire», dit-il quelques secondes plus tard, visiblement ennuyé. «Je suis très déterminé. Je dépasse chacun de mes objectifs.» Il raconte ensuite avoir séjourné en Italie pour travailler comme mannequin.

Lorsque les juges lui demandent d'enlever son pantalon, il esquisse un sourire gêné avant de s'exécuter. «Pourquoi pas, j'ai un fétiche pour les sous-vêtements.»Il fait un tour sur lui même et se rhabille.

«Il n'a pas assez de fesses», dit un juge. «Je suis certain d'avoir ce qu'il faut», répond Magnotta, qui repart bredouille.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer