Salvatore Montagna: le ferronnier devenu mafioso

Le mafioso Salvatore Montagna a été assassiné jeudi... (Photo: Stéphane Grégoire, Hebdos Rive Nord)

Agrandir

Le mafioso Salvatore Montagna a été assassiné jeudi après-midi à Charlemagne.

Photo: Stéphane Grégoire, Hebdos Rive Nord

Dossiers >

Mafia montréalaise

Actualité

Mafia montréalaise

Luttes de pouvoir, règlements de compte, arrestations, toutes les nouvelles sur la mafia montréalaise. »

André Noël
André Noël
La Presse

L'attitude arrogante de Montagna provoquait parfois l'hostilité. C'est en tout cas ce qui s'est passé avec le vieux Nick Rizzuto. L'année dernière, Montagna lui avait dit que son règne était terminé. Le vieil homme l'avait renvoyé sèchement.

L'attitude arrogante de Montagna provoquait parfois l'hostilité. C'est... (Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse

Salvatore Montagna était un des acteurs importants de la mafia montréalaise depuis deux ans, à côté de son collaborateur Domenico Arcuri, d'origine sicilienne comme lui, du vieux Calabrais Joe Di Maulo et du caïd Raynald Desjardins. Tous les quatre étaient pressentis pour devenir chef. Le premier ayant été tué, qu'arrivera-t-il des trois autres? La réponse à cette question va continuer de s'écrire dans le sang. L'assassinat d'hier survient deux mois après la tentative de meurtre contre Desjardins.

Étrange destin que celui de Montagna, qui aura passé seulement 3 des 39 années de sa vie à Montréal et dans sa banlieue: la première et les deux dernières. Il a vu le jour ici, mais il a grandi à Castellammare del Golfo, petite ville de Sicile qui a vu naître Joseph Bonanno, fondateur de l'une des cinq grandes familles mafieuses de New York.

Montagna a quitté la Sicile pour New York vers l'âge de 15 ans. Très jeune, il a fondé une petite entreprise de métal, la Matrix Steel Co., d'où son surnom de Sal the Ironworker (Sal le ferronnier). Il s'est marié, a eu trois enfants, et donnait toutes les apparences d'un immigrant dynamique et travaillant.

En 2002, il a été arrêté avec les membres de l'équipe de Patrick DeFilippo, qui avait assassiné Gerlando Sciascia, mieux connu sous le surnom de George le Canadien. Sciascia faisait la liaison entre la famille Bonanno et le clan de Nick Rizzuto et de son fils Vito à Montréal, dont il était très proche. Les Rizzuto n'ont jamais accepté ce meurtre.

Montagna a été accusé de pari illégal et de prêt usuraire. Il a refusé de dénoncer ses complices. Jouant la comédie, il a affirmé qu'il ne se souvenait de rien, même pas de la date de son mariage. Il a demandé à la blague au procureur de ne pas en informer sa femme. Le juge ne l'a pas trouvé drôle et l'a condamné pour outrage au tribunal.

En 2006, la famille Bonanno traversait une période difficile. Son chef, Joseph Massino, avait décidé de collaborer avec les autorités. Sal the Ironworker s'était bien comporté au tribunal et a été nommé chef suppléant. Il était jeune pour ce poste, ce qui lui a valu un autre surnom, celui de Bambino Boss.

Il n'a pas eu le loisir d'occuper cette fonction bien longtemps. Les autorités américaines ont décidé de l'extrader dans son pays d'origine, le Canada, le 6 avril 2009. Il a emménagé dans une maison d'un de ses cousins à Saint-Hubert, sur la Rive-Sud.

À la fin de 2009, Nicolo Rizzuto, fils de Vito, a été assassiné. Montagna a constaté que ce meurtre n'avait pas déclenché de représailles. Selon lui, le champ était libre pour réorganiser la mafia montréalaise. Il a fait de nombreux voyages en Ontario et s'est fait voir dans les restaurants mafieux de Montréal. Il a poussé l'audace jusqu'à visiter des hommes d'affaires influents de la communauté italienne; il leur a fait savoir que c'était à lui, dorénavant, qu'ils devaient payer leur pizzo (ou redevance).

Il s'est particulièrement lié à Domenico Arcuri, jeune homme d'affaires mafieux d'origine sicilienne. Arcuri et son frère Antonino ont un cousin, à New York, que Montagna connaissait bien. Les deux frères étaient propriétaires de Carboneutre, firme spécialisée dans la décontamination des sols, dans laquelle Raynald Desjardins était impliqué.

Desjardins avait longtemps collaboré avec Vito Rizzuto dans le trafic de drogue. Bien qu'il ne soit pas lui-même d'origine italienne, il est bien branché sur la mafia, notamment grâce à son beau-frère Joe Di Maulo. Ces quatre hommes - Montagna, Arcuri, Desjardins et Di Maulo - ont tenté de prendre ensemble la relève du clan Rizzuto, mais des conflits ont fini par éclater.

La tentative de meurtre contre Desjardins (57 ans), le 16 septembre, a été suivie du meurtre de Lorenzo Lopresti (40 ans), le 24 octobre. Lopresti était très proche d'Antonio Pietroantonio (48 ans), autre acteur important de la mafia.

L'attitude arrogante de Montagna provoquait parfois l'hostilité. C'est en tout cas ce qui s'est passé avec le vieux Nick Rizzuto. L'année dernière, Montagna lui avait dit que son règne était terminé. Le vieil homme l'avait renvoyé sèchement. Il disait à la ronde que Sal the Ironworker était un larbin sans consistance («a lightweight flunky») et un copain de ce «traître» de Massino. Bref, il ne reconnaissait aucunement son autorité. Quelques mois plus tard, il a été assassiné par balle... un destin que vient de connaître Montagna à son tour.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer