Nicolo Rizzuto assassiné

Nick Rizzuto a été assassiné à l'angle du chemin... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Nick Rizzuto a été assassiné à l'angle du chemin Upper Lachine et de la rue Wilson.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Dossiers >

Mafia montréalaise

Actualité

Mafia montréalaise

Vito Rizzuto tenterait de faire revivre le clan Rizzuto à Montréal. »

Nicolo Rizzuto, fils du présumé chef de la mafia montréalaise, a été assassiné en pleine rue lundi midi dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal.

L'homme de 42 ans a été atteint de plusieurs projectiles au haut du corps à l'angle du chemin Upper Lachine et de la rue Wilson. Il est le fils aîné de Vito Rizzuto, actuellement emprisonné aux États-Unis pour trois meurtres survenus à New York en 1981.

C'est à 12h10 que six coups de feu ont retenti, ont rapporté des résidants du quartier. «C'était comme si quelqu'un allumait de petits pétards, a relaté un voisin, qui a préféré taire son identité. Il y a eu quatre coups de feu de suite, puis deux autres après une petite pause.»

Quelques secondes plus tard, des dizaines de personnes ont convergé vers la scène. Des curieux ont entouré la victime, tandis que les sirènes des véhicules de pompiers et de policiers se faisaient entendre au loin.

Lorsque les secouristes sont arrivés sur les lieux, M. Rizzuto gisait dans le stationnement d'un immeuble à logements, tout près de sa voiture. Selon nos sources, la victime se rendait chez sa copine au moment de l'attentat.

«Il y a eu plusieurs coups de feu et au moins l'un d'entre eux a atteint au haut du corps la victime, qui est immédiatement tombée sur le sol», explique le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Olivier Lapointe.

Nicolo Rizzuto... (Photo: André Tremblay, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Nicolo Rizzuto

Photo: André Tremblay, La Presse

Les pompiers et les ambulanciers ont tenté de le ranimer, mais en vain. Il a été déclaré mort à l'hôpital.

Les policiers ont érigé un périmètre de sécurité autour des lieux du crime, déviant la circulation automobile pendant plusieurs heures. Ils ont placé des cônes orangés aux endroits où des douilles de balles ont été trouvées. Des enquêteurs ont interrogé les témoins pendant une bonne partie de l'après-midi.

Lundi soir, le SPVM n'avait toujours pas confirmé que M. Rizzuto était la victime du meurtre, le 31e à survenir à Montréal en 2009. Plusieurs sources ont confirmé à La Presse qu'il s'agissait bel et bien de l'homme de 42 ans.

Le clan Rizzuto se serait réuni d'urgence lundi soir au domicile du grand-père de la victime et présumé parrain de la mafia montréalaise, Nicolo Rizzuto père.

En fuite

L'auteur du crime était toujours introuvable au moment de mettre sous presse. Les policiers ont publié une description de l'individu recherché en soirée, un homme de race noire qui portait un manteau foncé avec un capuchon et des jeans bleus.

La fusillade a eu lieu à une centaine de mètres des locaux de Construction FTM, que fréquente Antonio «Tony» Magi. Au début du mois de décembre, La Presse avait révélé que M. Magi se trouvait en compagnie de Nicolo Rizzuto lors d'une visite des enquêteurs en septembre dernier. Les deux hommes entretenaient une relation d'affaires.

Le 19 novembre dernier, les policiers ont investi les locaux de Construction FTM pour y saisir des éléments de preuve dans une affaire de voies de fait et d'extorsion impliquant des membres d'un gang de rue.

Des enquêteurs ont aussi été vus sur les lieux lundi après-midi, alors qu'ils quittaient l'entreprise située au 5730, chemin Upper Lachine.

Du trafic dans le quartier

Plusieurs résidants rencontrés lundi ont indiqué que les trafiquants de drogue sont très actifs dans leur quartier. Les descentes policières sont d'ailleurs de plus en plus fréquentes, a rapporté l'un d'entre eux, qui était toutefois surpris qu'un meurtre soit commis en pleine rue.

«Ça fait peur, a confié un homme qui a entendu les coups de feu. C'est un quartier résidentiel où il y a beaucoup de familles. J'habite ici depuis 2006 et c'est la première fois qu'il y a une fusillade.»

- Avec la collaboration de Catherine Handfield

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer