Accurso très présent au port de Montréal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Enquêtes à Montréal

Actualité

Enquêtes à Montréal

Notre dossier sur les enquêtes à la Ville de Montréal. »

Sur le même thème

Le propriétaire des compagnies Simard-Beaudry Construction et Louisbourg... (Photo: André Pichette, Archives The Gazette)

Agrandir

Le propriétaire des compagnies Simard-Beaudry Construction et Louisbourg Construction, Tony Accurso

Photo: André Pichette, Archives The Gazette

Hugo de Grandpré
La Presse

(Ottawa) Déjà le roi de la construction dans les villes de Montréal et de Laval, l'entrepreneur Tony Accurso est aussi très présent dans le port de Montréal, révèle une enquête de La Presse.

Selon des documents que nous avons obtenus en vertu de la Loi sur l'accès à l'information auprès de la société d'État fédérale, les principales entreprises de M. Accurso, Construction Louisbourg et Simard-Beaudry Construction, y sont deuxièmes pour la valeur totale des contrats attribués.

Les documents, qui couvrent la période de 2002 à 2009, montrent que les deux entreprises ont hérité de plus de 24 millions de dollars pour trois contrats. En termes de valeur totale des contrats reçus, Simard-Beaudry et Louisbourg ne sont devancées que par Les Pavages Dorval, entreprise de l'homme d'affaires Victor Sabetta, qui a hérité d'un peu plus de 28 millions depuis 2002. Le troisième rang est occupé par G. Giuliani inc., dont le président est Giuliano Giuliani, qui a reçu près de 16 millions. G. Giuliani inc. devance les deux autres entreprises en termes de nombre de contrats reçus.

Une liste des contrats de construction attribués au port de Montréal entre 2000 et 2009 indique également que les entreprises de Tony Accurso n'ont rien obtenu entre 2000 et 2006, soit avant l'arrivée au pouvoir des conservateurs. Cette liste ne précise pas la valeur des contrats entre 2000 et 2002.

Le directeur des communications de la société d'État, Jean-Paul Lejeune, a toutefois affirmé qu'aucune irrégularité n'avait entaché le processus d'appels d'offres, qui respecte le principe du plus bas soumissionnaire.

«On donne peu de très gros contrats et elles, elles soumissionnent plutôt pour les gros contrats, a ajouté M. Lejeune au sujet des entreprises de M. Accurso. Donc on a eu peu de soumissions de leur part et quand elles en ont fait, elles n'étaient pas les plus basses soumissionnaires.»

Louisbourg et Simard-Beaudry ont chacune remporté un contrat de plus de cinq millions de dollars pour de la reconstruction de chaussée. Louisbourg a aussi été payé près de 12 millions en 2006 pour réaménager un terminal en aire d'entreposage de conteneurs.

Montréal et Laval aussi

Une enquête publiée dans La Presse il y a quelques semaines sur les contrats de construction attribués par la Ville de Montréal entre 2005 et 2009 a révélé que les entreprises de Tony Accurso, dont Louisbourg, Simard-Beaudry et Gastier, avaient reçu la part du lion.

Entre 2001 et 2008, Louisbourg et Simard-Beaudry se sont aussi classées au sommet du palmarès pour la valeur des contrats reçus de la Ville de Laval, selon une autre enquête de La Presse.

Les entreprises de M. Accurso se trouvent au centre de plusieurs controverses depuis le début de l'année, dont une enquête du gouvernement fédéral pour évasion fiscale. L'homme d'affaires était à la tête du consortium GÉNIeau, qui a remporté le contrat des compteurs d'eau, le plus grand jamais attribué par Montréal. Ce contrat a été suspendu après la publication d'un rapport accablant du vérificateur de la Ville.

- Avec William Leclerc

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer