Contrôlé à 265 km/h lors d'une course clandestine

Au total, six voitures ont très largement franchi... (REUTERS)

Agrandir

Au total, six voitures ont très largement franchi la limite autorisée, chronométrées entre 153 et 265 km/h.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Un conducteur britannique, participant à une course clandestine de bolides de luxe, a été contrôlé dimanche après-midi à 265 km/h sur une autoroute du nord de la France, près de Calais, a-t-on appris lundi auprès de la préfecture et du parquet de Saint-Omer.

Au total, six voitures, parmi un groupe d'une quinzaine participant à une course de type «Modball», ont très largement franchi la limite autorisée, chronométrées entre 153 et 265 km/h, selon le parquet.

Elles ont été interceptées vers 15h à un péage. Le permis de quatre conducteurs a immédiatement été retiré.

La vitesse relevée pour le conducteur d'une Ferrari, âgé de 51 ans, était de 265 km/h, et celle retenue pour celui d'une McLaren, âgé de 57 ans, de 205 km/h. Ces deux hommes ont versé une consignation de 750 euros et seront convoqués ultérieurement devant le tribunal correctionnel ou de police de Saint-Omer, a précisé le parquet à l'AFP. Les autres ont dû s'acquitter d'amendes forfaitaires.

Ils appartenaient à un convoi d'une quinzaine de voitures se dirigeant vers l'Autriche, point final le 29 juin de cette course par étapes, qui doit les conduire à Paris, Lyon, Monaco et Venise, selon le site internet de l'organisation «Modball Rally». Au total, une centaine de bolides venant d'Angleterre, participant à cette épreuve, ont emprunté cette autoroute dimanche, d'après la préfecture.

Le site de «Modball Rally» - dont le slogan est «roulez toute la journée, faites la fête toute la nuit» - indique que 180 bolides participent à cette course.

«C'est un rallye officiel, ce qui n'est pas officiel forcément c'est la vitesse car ils nous disent bien que chacun est libre de rouler comme il veut. Le «Modball» n'est pas tenu comme responsable», a expliqué à l'AFP l'un des participants français, qui a souhaité garder l'anonymat et dont la voiture est immatriculée en France.

«Pour profiter au maximum, il faut éviter de rouler trop vite (...) Je respecte 130 km/h en France, donc je vais rouler à 150 km/h grand maximum. C'est 20 km/h au-dessus, c'est déjà quelque chose de sympa sans être énorme non plus», a-t-il ajouté, précisant que lui et son coéquipier ont déboursé 15 000 euros pour participer à cette course.

Lors de l'édition 2016, trois des participants avaient déjà été flashés à 233 km/h.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer