Un employé de la Monnaie royale cachait de l'or dans son rectum

Le juge ontarien Peter Doody a accepté la... (PHOTO SEBASTIAN DERUNGS, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le juge ontarien Peter Doody a accepté la théorie de la Couronne qui a démontré que la seule façon dont l'accusé de 35 ans aurait pu réussir à voler les 22 cylindres d'or, d'une valeur de 162 000$, était de les insérer dans l'une de ses cavités corporelles.

PHOTO SEBASTIAN DERUNGS, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Simard
André Simard
La Presse

Leston Lawrence, un ex-employé de la Monnaie royale canadienne, a été reconnu coupable d'avoir volé plusieurs lingots d'or en les dissimulant dans son rectum afin de déjouer les détecteurs de métal de son employeur.

Le juge ontarien Peter Doody a accepté la théorie de la Couronne voulant que la seule façon dont l'accusé de 35 ans aurait pu réussir à voler les 22 cylindres d'or, d'une valeur de 162 000$, était de les insérer dans l'une de ses cavités corporelles.

Le fait que de la Vaseline et des gants de latex aient été retrouvés dans le casier de M. Lawrence a également semblé convaincre le juge.

Outre ces deux éléments de preuve, des lingots de la même taille que ceux qu'il fabriquait dans l'usine où il travaillait ont aussi été saisis dans son coffret de sécurité.

De plus, il avait activé le détecteur de métal 28 fois en 41 jours en quittant la zone sécurisée des locaux de la Monnaie royale canadienne. Mais à chaque fois, une seconde fouille avec un détecteur manuel n'avait rien permis de trouver.

Le juge Doody a donc conclu que l'ensemble des preuves permettait d'affirmer avec certitude que l'accusé avait bel et bien dissimulé régulièrement des lingots d'or dans son rectum.

> Lire le texte complet sur le site du National Post

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer