Trains au Portugal: manger plus pour moins de retards?

Mangez pour ne pas tomber dans les pommes ! C'est le message d'un opérateur... (Photo AFP)

Agrandir

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LISBONNE

Mangez pour ne pas tomber dans les pommes ! C'est le message d'un opérateur ferroviaire portugais à ses usagers, face au nombre important de voyageurs qui s'évanouissent et provoquent des retards dans le trafic aux heures de pointe.

«Prendre les transports sans prendre son petit déjeuner peut toucher le voyage des autres !», interpelle sur des affiches l'opérateur Fertagus, dont les trains relient Lisbonne à Setubal, à une cinquantaine de kilomètres au sud de la capitale.

Pour joindre le geste à la parole, l'opérateur prévoit de distribuer des pommes et des yaourts dans le cadre de cette campagne de sensibilisation.

Selon lui, 46 passagers ont été victimes de malaises durant le premier semestre, provoquant un retard total de 209 minutes pour 51 trains, a expliqué Raquel Santos, directrice marketing de Fertagus, à la radio TSF.

«La plupart de ces cas sont dus à des personnes en manque de sucre, qui n'ont pas mangé depuis plusieurs heures», a-t-elle poursuivi, précisant qu'en général, les évanouissements interviennent «à l'heure de pointe du matin».

«Souvent, il n'est pas possible de sortir le passager du train immédiatement et cela provoque donc des retards» des trains immobilisés après que la sonnette d'alarme a été actionnée.

Fertagus n'hésite d'ailleurs pas à recommander aux passagers de sortir du train dès qu'ils se sentent mal pour demander de l'aide en station plutôt que de rester dans le wagon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer