Les pieds endoloris après son magasinage, elle appelle les urgences

Une femme de 32 ans s'est fait sèchement rabrouer par les services d'urgences... (Photo DANIEL LEAL-OLIVAS, AFP)

Agrandir

Photo DANIEL LEAL-OLIVAS, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

Une femme de 32 ans s'est fait sèchement rabrouer par les services d'urgences britanniques pour avoir réclamé qu'une ambulance la raccompagne chez elle parce que ses pieds la faisaient souffrir après une... intense séance de magasinage.

«Pas un service de taxi», a tweeté, passablement énervée, Jo Bird, l'employée des services d'ambulances des West Midlands qui a reçu l'appel, mardi soir, passé depuis Stratford-upon-Avon par une femme de 32 ans se plaignant de ne pas pouvoir rentrer chez elle à pied.

«J'ai marché toujours la journée et mes pieds me font si mal que je ne peux pas marcher», dit-elle dans cet appel, enregistré et diffusé par les services d'ambulance.

«J'ai essayé de les resserrer ou de les desserrer (ses chaussures, ndlr), mais ça ne change rien», détaille-t-elle en assurant ne pas pouvoir rentrer chez elle «dans cet état».

«Vous réalisez que nous n'allons pas vous ramener chez vous?», lui répond alors Jo Bird en rappelant que les urgences sont destinées à traiter des situations... d'urgence, et qu'une ambulance ne pourrait - en cas de nécessité médicale avérée -, que la conduire vers l'hôpital le plus proche, et sûrement pas chez elle.

Jo Bird résume ensuite la conversation sur Twitter: «Nous pouvons tous compatir, en particulier s'il s'agissait de talons... mais ce n'est pas une raison suffisante pour utiliser les services d'ambulances destinés à sauver des vies».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer