Elle appelle le 911 parce que sa pizza n'a pas assez de fromage

Une Terre-Neuvienne en colère a appelé le 911 pour se plaindre que sa pizza... (Photo archives Thinkstock)

Agrandir

Photo archives Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
St. John's

Une Terre-Neuvienne en colère a appelé le 911 pour se plaindre que sa pizza n'avait pas assez de fromage.

L'agent Geoff Higdon de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve a pris l'appel effectué vendredi par une résidante de la région de Saint-Jean.

Il a expliqué que la dame était fâchée de la réponse offerte par le restaurateur qui lui avait vendu la pizza après qu'elle l'eut informé du problème et semblait s'attendre à ce que la police fasse quelque chose.

M. Higdon a plutôt suggéré à la femme de communiquer avec le gérant du restaurant.

Selon l'agent, le corps policier terre-neuvien reçoit fréquemment des appels farfelus.

Il n'est pas le seul puisque, partout dans le monde, les services d'urgence doivent composer avec des plaintes qui n'ont rien à voir avec leur mission.

Le mois dernier, un service d'incendie de Las Vegas avait organisé une conférence de presse afin d'aviser le public de ne pas téléphoner pour des «orteils foulés ou des maux de gorge». En février, les forces de l'ordre du Kentucky avaient révélé que des gens appelaient souvent pour leur demander comment se rendre à un endroit donné.

En décembre 2015, E-Comm911, le plus important centre d'appels 911 de la Colombie-Britannique, avait dressé la liste des pires raisons pour communiquer avec les services d'urgence en s'appuyant sur des appels faits par des membres du public durant l'année.

Parmi ces motifs: demander le numéro du vendeur de pneus local, rapporter un problème avec une distributrice, demander le numéro de la ligne pour les situations non urgentes, se plaindre qu'une voiture est stationnée trop près de la leur, signaler un enfant qui refuse de mettre sa ceinture de sécurité, informer la police qu'un café n'a pas voulu leur offrir un remplissage gratuit, demander s'il était permis de se stationner dans la rue, rapporter que leur colocataire avait utilisé leur brosse à dents, réclamer de l'aide pour récupérer un ballon de basketball coincé dans un arbre et se plaindre que le bruyant système de ventilation de leur immeuble les empêchait de dormir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer