Deux «cocothons» dégénèrent aux États-Unis

À Orange, les organisateurs avaient placé plus de... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

À Orange, les organisateurs avaient placé plus de 9000 oeufs sur trois terrains avec l'intention de donner des signaux de départ différents pour chaque groupe d'âge. Mais certains parents n'ont pas voulu attendre.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Ce qui devait être un rituel de Pâques sympathique s'est transformé en foire d'empoigne dans une petite ville des États-Unis, la traditionnelle chasse aux oeufs ayant été gâchée par des parents un peu trop compétitifs.

L'événement organisé samedi au centre des visiteurs du confiseur Pez à Orange, au Connecticut, a attiré des centaines de personnes, dont plusieurs ont ignoré les règles de la course.

Le directeur général de Pez, Shawn Peterson, a raconté à une chaîne de télévision locale que des gens s'étaient rués pour s'emparer de tous les oeufs, gâchant le caractère enfantin de la chasse.

Les organisateurs avaient placé plus de 9000 oeufs sur trois terrains avec l'intention de donner des signaux de départ différents pour chaque groupe d'âge. Mais certains parents n'ont pas voulu attendre.

Selon M. Peterson, la foule s'est comportée «comme des sauterelles».

Dans un communiqué publié après l'événement raté, Pez a présenté ses excuses pour «une situation malheureuse», ajoutant que le comportement de certains avait transformé la fête en «chaos».

Des gens qui ont participé à la chasse aux oeufs se sont tournés vers Facebook pour dénoncer la situation, la qualifiant de «mauvaise blague» et blâmant les «parents cupides».

L'événement s'est terminé plus tôt que prévu. Personne n'a été blessé.

Une autre chasse aux oeufs de Pâques a été gâchée samedi, cette fois à Proctor, au Vermont.

Les policiers ont été appelés à intervenir pour gérer une affluence monstre au «cocothon» du manoir Wilson après avoir reçu un appel concernant «plusieurs parents furieux». Selon les organisateurs, plus de 1200 personnes se sont présentées à l'évènement.

Un homme de 34 ans, Michael Cuthbertson, a dirigé sa colère vers les policiers, qu'il aurait menacés avant de s'enfuir. Les policier l'ont poursuivi à la course et ont eu recours à du gaz poivré pour le maîtriser. Il a été accusé d'avoir troublé la paix et d'avoir résisté à son arrestation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer