À Washington, «Snow Wars» fait rage

Ayant troqué son sabre laser pour des moufles de ski, un chevalier Jedi... (Photo Reuters)

Agrandir

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Ayant troqué son sabre laser pour des moufles de ski, un chevalier Jedi bombarde dimanche de boules de neige ses «ennemis» du côté obscur de la Force, en plein Washington.

Comme lui des centaines de jeunes adultes se sont affrontés dans un combat bon enfant, ayant pour thème «Snow Wars» (la guerre de la neige), inspiré de Star Wars (la Guerre des étoiles).

Avec plus d'un demi-mètre de poudreuse tombée sur la capitale fédérale américaine depuis vendredi, ce ne sont pas les munitions qui manquent.

«Après être restés reclus presque deux jours, on se marre», constate Laura Lorenzo, 33 ans, alors que la ville a été mise à l'arrêt par la tempête Jonas.

Tels des écoliers quand sonne la fin des cours, ils se sont vite retrouvés couverts de flocons, criant et s'ébrouant dans une neige encore immaculée.

«J'ai mon costume de Jedi», s'exclame Paul Ollig, 42 ans, en pleine offensive, se protégeant des boulets derrière sa tunique de chevalier à capuche. Ce déguisement, il l'avait sorti pour Halloween et pour la récente première du Réveil de la Force, le dernier volet de la série, explique le fonctionnaire.

L'événement a été organisé sur les réseaux sociaux, avec l'ouverture des hostilités à 10h dans le quartier animé de Dupont Circle.

La plupart des participants n'ont pu se procurer de panoplie d'un des personnages de la série mythique imaginée par George Lucas, les magasins étant fermés samedi et consigne ayant été donnée de rester à la maison.

Mais plusieurs ont fait des efforts, dont un fan déguisé en Chewbacca. Malgré sa maîtrise de l'art du combat, le sympathique monstre n'a pu éviter quelques impacts de tirs, comme en témoigne les morceaux de neige collés aux poils de sa toison.

Quelque 3400 personnes s'étaient inscrites sur Facebook pour l'événement, indique à l'AFP Ami Greener, l'un des co-organisateurs.

Toutefois, précise-t-il, le réseau de transports en commun de Washington ayant été neutralisé jusqu'à lundi, de nombreux participants potentiels n'ont pu venir, s'en retrouvant très frustrés.

Après une précédente tempête comparable, en 2010, une bataille de boules de neige avait rassemblé 3000 personnes, dit M. Greener.

«On a bien rigolé et j'ai bien fait de venir, mais voilà venue l'heure de rentrer me changer», confie à l'AFP Scott Martin, son masque de Chewbacca en main.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer