Deux collègues de travail découvrent qu'elles sont soeurs

La première, Holly Hoyle O'Brien, née Pok-nam Shin,... (Photo AP)

Agrandir

La première, Holly Hoyle O'Brien, née Pok-nam Shin, a été adoptée à l'âge de neuf ans et a grandi en Virginie. À quelques centaines de km au nord, sa cadette, Meagan Hughes, née Eun-Sook Shin, passait son enfance dans l'État de New York.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MIAMI

Holly Hoyle O'Brien travaillait depuis deux mois au 4e étage du Doctors Hospital de Sarasota en Floride, quand Meagan Hughes a rejoint son équipe d'infirmières. À force de complicité et de ressemblances, elles font un test ADN et découvrent qu'elles sont soeurs.

Les deux femmes âgées de 46 et 44 ans ont toutes les deux été adoptées en Corée du Sud dans les années 1970, par deux familles américaines différentes.

La première, Holly Hoyle O'Brien, née Pok-nam Shin, a été adoptée à l'âge de neuf ans et a grandi en Virginie. À quelques centaines de km au nord, sa cadette, Meagan Hughes, née Eun-Sook Shin, passait son enfance dans l'État de New York.

Lorsque les deux infirmières quadragénaires sont embauchées à quelques semaines d'intervalles dans le même service, elles sympathisent rapidement et partagent leurs histoires respectives, jusqu'à être troublées par les similitudes de leurs origines.

Holly Hoyle O'Brien était de longue date convaincue d'avoir une soeur, à tel point sa famille adoptive avait contacté l'orphelinat où elle a été adoptée. Ce dernier avait assuré qu'aucun membre d'une éventuelle fratrie n'était passé par leur établissement.

Mme O'Brien se souvient que son rapprochement à l'hôpital avec Meagan Hughes était «trop beau pour être vrai, je me suis dit il faut qu'on fasse un test ADN pour en avoir le coeur net», a-t-elle confié au journal local the Sarasota Herald-Tribune.

À l'arrivée des résultats en août dernier, «j'étais en état de choc, paralysée, j'avais une soeur», a confié Meagan Hughes.

«Je tremblais, j'étais surexcitée, extatique (...) dans mon coeur je savais, j'avais toujours su que ma soeur était quelque part», se souvient Holly Hoyle O'Brien.

Cette dernière, qui n'a pas d'enfant, s'est par ailleurs dit impatiente de passer des vacances en compagnie de ses deux «nouvelles» nièces, les filles de Meagan Hugues.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer