• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Insolite 
  • > Le Portugal sollicité pour accueillir l'«ambassade» extraterrestre des Raëliens 
Dernière heure

Le Portugal sollicité pour accueillir l'«ambassade» extraterrestre des Raëliens

Claude Vorilhon, dit Raël... (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Claude Vorilhon, dit Raël

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Groupe controversé cherche consulat pour ses amis d'ailleurs: le mouvement raëlien a demandé au Portugal l'autorisation d'y implanter son «ambassade des Elohims», les extraterrestres au coeur de sa doctrine, a-t-on appris mercredi auprès de la mission anti-dérives sectaires française Miviludes.

Selon une note que l'AFP a consultée, l'organisation fondée en 1974 par le Français Claude Vorilhon, dit Raël, a écrit au gouvernement portugais pour solliciter, «à titre payant ou gratuit», la mise à disposition d'un terrain de 4 km2.

C'est là que le mouvement raëlien, considéré comme une secte en France depuis un rapport parlementaire de 1995, espère construire une «ambassade» pour accueillir ses Elohims, les «scientifiques» censés avoir créé l'espèce humaine. Le projet, d'un montant estimé à 40 millions d'euros (57 millions de dollars CAN), doit comporter une plateforme d'atterrissage de 14 mètres de diamètre.

Selon la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), le mouvement raëlien pose comme condition à son implantation «la concession obligatoire d'un statut d'extraterritorialité» et «l'instauration d'une zone de restriction aérienne pour cet édifice qui devra être éloigné de tout secteur urbain». En contrepartie, les Raëliens promettent de «favoriser le développement économique de la région où sera implantée l'ambassade».

Pourquoi le Portugal? Ce n'est pas a priori un territoire stratégique pour le mouvement, qui y compte 15 membres actifs et une cinquantaine de sympathisants, selon la note consultée par l'AFP, alors que l'organisation revendique sur son site internet «plus de 85 000» adeptes dans une centaine de pays. Mais des démarches similaires ont déjà été menées aux États-Unis, au Canada, au Brésil, en France, au Pérou et en Israël sans résultats, selon la Miviludes. Le mouvement a donc jeté son dévolu sur le Portugal, où un de ses responsables a récemment vanté les vertus d'un peuple «accueillant et pacifique».

Sollicité par l'AFP pour commenter son projet et la réponse des autorités portugaises, le mouvement raëlien n'a pas donné suite.

Raël, qui se présente comme le «messager» d'une «religion athée», est adepte du clonage, de la «méditation sensuelle» et du «polyamour». Son mouvement est dans le collimateur des organisations anti-sectes pour ses exigences financières et sa logique de rupture sociale. En juin, le gourou a ajouté le polémiste controversé Dieudonné à une liste de «guides honoraires» sur laquelle figurent quelque 80 noms, souvent à leur corps défendant.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer