Il braque une boucherie et s'enfuit avec un demi-porc à moto

«Donne-moi un porc ou je te tire»: les employés d'une boucherie d'une banlieue... (Photo archives AP)

Agrandir

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Buenos Aires

«Donne-moi un porc ou je te tire»: les employés d'une boucherie d'une banlieue de Buenos Aires ont dû fait face à cette menace insolite d'un braqueur armé ayant surgi dans leur commerce.

Samedi à 6h30, un homme armé d'un pistolet est entré dans la boucherie Varon Carnes, encore fermée au public, alors que les employés s'aprêtaient à ouvrir le magasin.

José Ramallo travaillait dans l'arrière-boutique quand le malfaiteur a braqué son arme sur lui et a exigé qu'il lui donne le demi-porc qu'il était en train de désosser. «Je suis venu voir ce qu'il se passait car j'entendais des cris. J'ai entendu "Donne-moi le porc ou je te tire", c'est là que je me suis rendu compte qu'on était en train de se faire braquer», a témoigné le boucher Ariel Martiarena interrogé mercredi par une chaîne de télévision argentine.

«Quand je suis venu voir ce qu'il se passait avec mon couteau à désosser, l'homme a pris peur et m'a dit de retourner derrière dans l'arrière-boutique», a-t-il raconté. «Mais je n'étais pas trop inquiet car j'ai vu qu'il voulait seulement voler un porc, apparemment il n'avait pas du tout l'intention de voler ni argent, ni portable, ni quoi que ce soit d'autre», a-t-il ajouté.

Comme le boucher, interloqué, a eu du mal à décrocher l'énorme morceau de viande de plus de 50 kg, le voleur a fini par le décrocher lui-même gardant son arme à la main. Il s'est enfui avec un complice à moto, portant son demi-porc sur le dos.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer