Deux «spidermen» escaladent l'une des plus hautes tours du monde

Les deux hommes sont coutumiers des ascensions clandestines... (Image tirée de YouTube)

Agrandir

Les deux hommes sont coutumiers des ascensions clandestines de gratte-ciel, principalement en Russie.

Image tirée de YouTube

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Pékin

Deux jeunes adeptes de sensations fortes sont parvenus à monter clandestinement au sommet de l'une des plus hautes tours du monde, dans la métropole chinoise de Shenzhen, pour y tourner une vidéo donnant le vertige.

Vitaliy Raskalov, 22 ans, et Vadim Makhorov, 25 ans, n'en sont pas à leur coup d'essai: ils avaient gravi l'an dernier la Shanghai Tower (632 mètres), profitant de l'interruption du chantier à la date du Nouvel An lunaire, pour y réaliser des images qui avaient fait un buzz considérable sur internet.

Cette fois-ci les deux photographes risque-tout ont récidivé dans le sud de la Chine, également dans un gratte-ciel en chantier, la tour Pingan International Finance Centre qui, selon son promoteur, la société d'ingénierie Thornton Tomasetti, culmine à 600 mètres de haut.

Les deux «ninjas urbains» ont publié une vidéo impressionnante où ils posent en équilibre précaire au faîte de la grue surplombant la tour, selon eux à 660 mètres d'altitude.

Cette séquence était consultable sur leur site ainsi que sur Youtube où la vidéo avait été consultée mardi plus de deux millions de fois, seulement trois jours après avoir été mise en ligne.




Originaires respectivement de Russie et d'Ukraine, Makhorov et Raskalov ont à Shanghai et Shenzhen profité d'un relâchement de la sécurité pour lancer une spectaculaire expédition nocturne jusqu'au sommet des immenses structures.

Les deux hommes sont coutumiers des ascensions clandestines de gratte-ciel, principalement en Russie.

Un de leurs principaux faits d'armes est d'avoir escaladé la pyramide de Gizeh en Égypte, à la suite de quoi Vitaliy Raskalov avait présenté des excuses pour cet acte formellement interdit, dans une interview à CNN.

La Shanghai Tower avait l'an dernier dépassé en taille la tour taïwanaise Taipei 101 pour devenir le plus haut gratte-ciel d'Asie et le deuxième au monde après la Burj Khalifa à Dubaï, qui atteint 830 mètres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer