Le téléphone d'un juge sonne, il se déclare coupable d'outrage au tribunal

Partager

Associated Press

Un juge du Michigan, dont le téléphone intelligent a perturbé une audience dans sa salle de tribunal, s'est déclaré lui-même responsable d'outrage et a payé une infraction de 25$.

Dans ce tribunal, une politique stipule que les appareils électroniques perturbant les séances valent au propriétaire d'être cité pour outrage.

Vendredi après-midi, durant la plaidoirie finale d'un procureur dans un procès devant jury, le nouveau téléphone intelligent du magistrat Raymond Voet a commencé à émettre des sons requérant des commandes sur la boîte vocale.

Embarrassé, le juge a dit croire qu'il avait accroché le téléphone par inadvertance.

Il a indiqué avoir fait usage d'un BlackBerry pendant plusieurs années, et être moins au fait des fonctions sur le nouvel écran tactile fonctionnant avec Windows.

Le juge a reconnu qu'il n'accepterait pas une telle excuse de quiconque et qu'il devait prendre ses responsabilités.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer