Source ID:8fc42213-0ee7-4e57-89c7-3d0b2e625b89; App Source:alfamedia

Deux navettes autonomes au Parc olympique

Les deux véhicules rouges du constructeur français EasyMile,... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE)

Agrandir

Les deux véhicules rouges du constructeur français EasyMile, exploités par le transporteur Transdev, effectueront le trajet entre l'entrée du Stade et la station de métro Viau.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Bruno Bisson
La Presse

Les touristes et visiteurs du Parc olympique peuvent s'initier gratuitement aux véhicules sans conducteur jusqu'au 26 octobre, alors que deux navettes autonomes effectuent le trajet entre l'entrée du Stade et la station de métro Viau, en passant par le Planétarium et les nouveaux bureaux du Mouvement Desjardins dans la Tour de Montréal.

Les deux véhicules rouges du constructeur français EasyMile, exploités par le transporteur Transdev, se déplaceront en continu sur un parcours préprogrammé d'environ 700 mètres tous les jours de la semaine, entre 6h et 10h et entre 15h et 18h.

L'expérience, qui a officiellement débuté lundi et qui est ouverte au public, constitue la deuxième phase d'un projet piloté par la direction du Parc olympique, qui souhaite se doter à moyen terme d'un parc de véhicules autonomes afin de relier entre eux les divers points d'intérêt de ce lieu touristique et de loisirs scientifiques.

Selon Transdev, c'est la première fois au Canada que deux navettes entièrement autonomes roulent en même temps sur le même circuit.

La Ville de Montréal accordera une somme de 60 000 $ au projet Néarque du Parc olympique, soit les deux tiers des coûts du projet-pilote doté d'un budget de 90 000 $.

Pendant ce temps, à Candiac

Parallèlement au projet du Parc olympique, le concurrent international de Transdev, la société Keolis, a indiqué hier à La Presse qu'après plusieurs semaines de discussions avec les experts du gouvernement du Québec et de la Société de l'assurance automobile du Québec, son véhicule autonome de marque Navya avait enfin reçu une plaque d'immatriculation qui lui permettra de circuler sur le domaine public, à Candiac, d'ici quelques semaines.

Avec cet autre projet-pilote susceptible d'accueillir ses premiers usagers à la fin de septembre ou au début d'octobre, ce seront donc deux expériences de navettes autonomes qui se dérouleront simultanément au Québec.

Le projet de Keolis et de Navya, annoncé le mois dernier par le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports André Fortin, a été beaucoup plus complexe et exigeant à mettre en route parce que le véhicule sans conducteur circulera sur la voie publique en interaction avec d'autres véhicules et avec un feu de circulation dans la ville de Candiac, sur la Rive-Sud de Montréal.

La vice-présidente expérience passager, marketing et commercialisation chez Keolis Canada, Marie-Hélène Cloutier, a assuré à La Presse lundi que le début des essais sur route de la navette autonome de Navya devrait être annoncé dans les jours qui viennent. Ces deux semaines d'essais, sans passagers, seront suivies par la mise en service de la navette, avec clients, sur un parcours de deux kilomètres sur les boulevards Montcalm et Marie-Victorin, à Candiac.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer