SPVM: Plante recommande la destitution de Pichet

Philippe Pichet... (Photo Martin Tremblay, archives La Presse)

Agrandir

Philippe Pichet

Photo Martin Tremblay, archives La Presse

L'administration Plante recommande la destitution de Philippe Pichet de son poste de directeur du SPVM.

La mairesse Valérie Plante a confirmé que l'homme n'avait pas réussi à convaincre la commission de la sécurité publique de le maintenir en poste. Celui-ci a été entendu mardi par un groupe d'élus. Ceux-ci ont ainsi recommandé sa destitution, choix endossé par l'administration Plante. «Le comité exécutif a accepté la recommandation de destituer M. Pichet de son titre de directeur du SPVM», a indiqué la mairesse.

Plusieurs étapes restent encore à franchir. Le sujet sera enjeu présenté à l'ensemble des élus montréalais la semaine prochaine lors du conseil municipal de lundi, puis du conseil d'agglomération jeudi. C'est toutefois le ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux qui aura le dernier mot.

La mairesse n'a pas voulu entrer dans les détails sur les motifs soutenant sa destitution, rappelant que les démarches se déroulaient à huis clos puisqu'il s'agit d'une «question de ressources humaines, d'un dossier personnel». Elle a toutefois indiqué que la recommandation des élus qui ont entendu Philippe Pichet était claire et sans appel: «Il y a eu unanimité sur la recommandation de le destituer de son titre de directeur», a-t-elle précisé.

Valérie Plante a souligné que la destitution n'entraînait pas son départ de la Ville, puisqu'il a toujours un poste pour superviser les agents de sécurité à l'emploi de la Ville. «Ce n'est pas un congédiement, ce n'est pas ce dont il est question», a-t-elle assuré.

Rappelons que le chef intérimaire du SPVM, Martin Prud'homme, a confirmé dans un récent rapport que Philippe Pichet n'avait pas réussi à corriger les lacunes ayant affecté le corps policier alors qu'il en était le directeur. Le ministre Coiteux a alors enclenché le processus menant à sa destitution. Philippe Pichet a lui-même saisi les tribunaux, estimant être victime d'un congédiement déguisé.

________________________________________________________________

Étapes de la destitution de Philippe Pichet

  • La semaine dernière, le ministre de la Sécurité publique a demandé l'avis de Montréal sur l'avenir de Philippe Pichet;
  • Mardi, Philippe Pichet a été entendu par les élus membres de la commission de la sécurité publique de Montréal;
  • L'administration Plante a entériné mercredi la recommandation de la commission de destituer Philippe Pichet;
  • Lundi, le conseil municipal, regroupant 65 élus, sera appelé à voter sur la destitution;
  • Jeudi, le conseil d'agglomération qui regroupe les villes liées sera à son tour appelé à se prononcer;
  • En bout de piste, la décision finale revient au ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer