Conseil municipal: Schnobb restera à la tête de la STM

Philippe Schnobb avait été nommé par Denis Coderre, il... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA Presse)

Agrandir

Philippe Schnobb avait été nommé par Denis Coderre, il y a quatre ans.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Philippe Schnobb demeurera à la tête de la Société de transport de Montréal (STM). Malgré les nombreuses critiques exprimées dans le passé, la nouvelle mairesse Valérie Plante a décidé de le maintenir en poste, tout en nommant plusieurs membres de son parti au conseil d'administration du transporteur montréalais.

Valérie Plante dit avoir été satisfaite de ses récents échanges avec Philippe Schnobb, qui avait été nommé par Denis Coderre, voilà quatre ans.

«On sent une énergie débordante que de la part de la direction de la STM», a-t-elle indiqué lors d'un point de presse. Ainsi, pas question pour le moment de changer de président.

«Depuis le début, j'ai dit que je n'étais pas le type de leader qui arrive et fait rouler des têtes», a-t-elle expliqué.

La nouvelle administration a toutefois fait plusieurs autres nominations au sein du conseil d'administration de la STM. Le conseiller Craig Sauvé, de Projet Montréal, deviendra vice-président du transporteur.

Notons que conseiller Marvin Rotrand récupère un siège à la STM, lui qui avait été dégommé par Denis Coderre en juin dernier. Le chef de Coalition Montréal a été vice-président de la STM de novembre 2001 à juin dernier, quand il a été délogé par le maire sortant. «C'est ironique: Coderre est parti, mes collègues en transport en commun du Canada ont reconnu mon dévouement pour le transport collectif et le conseil municipal me fait l'honneur de me renommer au conseil d'administration de la STM», s'est emballé Marvin Rotrand, vétéran de l'hôtel de ville.

Le conseil municipal de Montréal a profondément changé de visage aujourd'hui alors que les élus montréalais reprenaient leurs travaux pour la première fois depuis les élections du 5 novembre. Après avoir siégé pendant quatre ans dans l'opposition, Valérie Plante s'est assise officiellement pour la première fois dans le siège de mairesse.

Cette première séance depuis les élections a permis à l'administration Plante-Dorais de procéder à plusieurs nominations, notamment à la Société de transports de Montréal, mais aussi aux commissions municipales. Signe du changement de garde à l'hôtel de ville, le conseil municipal a pris un visage féminin alors qu'entraient en fonction la toute première mairesse et la toute première présidente, Cathy Wong.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer