L'opposition montréalaise dévoile son cabinet fantôme

Le chef par intérim de l'opposition officielle, Lionel... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Le chef par intérim de l'opposition officielle, Lionel Perez et les membres de son cabinet fantôme.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'opposition à l'hôtel de ville a présenté son cabinet fantôme en disant vouloir mettre en lumière les lacunes de la nouvelle administration Plante-Dorais. Son chef par intérim, Lionel Perez, s'est engagé à offrir une opposition « responsable et rigoureuse ».

Le cabinet fantôme compte 26 membres (sur 38 élus). C'est nettement plus que le comité exécutif de Projet Montréal, qui compte 13 membres et 5 conseillers associés.

Lionel Perez sera critique sur les enjeux touchant le nouveau statut de la métropole, la gouvernance et les relations internationales.

Il sera épaulé par Marie-Josée Parent qui agira en tant que leader de l'opposition au conseil municipal et sera critique en matière de statut de la femme, culture et réconciliation autochtone. L'opposition misera aussi sur Francesco Miele qui sera président du caucus et critique en urbanisme.

Lionel Perez estime que son cabinet vient « mettre en évidence certaines responsabilités que l'administration a décidé d'ignorer ».

Le chef de l'opposition a à nouveau dénoncé le manque de représentants des minorités. « Il y a une lacune grave sur la diversité », a déploré Lionel Perez.

Quant à l'avenir du parti Équipe Denis Coderre, sa santé financière sera « saine » à l'issue de la campagne. Le maire sortant ayant quitté la politique municipale, la formation devrait dévoiler son nouveau nom d'ici deux semaines.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer