Valérie Plante mairesse: cols bleus, cols blancs et policiers se réjouissent

Une pancarte très critique à l'égard de l'administration...

Agrandir

Une pancarte très critique à l'égard de l'administration de Denis Coderre trônait bien en évidence depuis des mois devant le quartier général de la section locale 301 des cols bleus de Montréal.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les deux grands syndicats qui représentent les milliers de cols bleus et cols blancs de Montréal accueillent comme un vent d'air frais l'accession de Valérie Plante à la mairie de Montréal. À l'aube, l'exécutif de la section locale 301 des cols bleus a posé un geste symbolique en retirant des pancartes très critiques à l'égard de l'administration sortante de Denis Coderre.

La pancarte sur laquelle on pouvait lire «mensonges», «congédiement massif déguisé», il faut «remettre les pendules à l'heure» trônait bien en évidence depuis des mois devant le quartier général du 301, de l'avenue Papineau. La convention collective des quelque 7500 cols bleus de Montréal sera échue le 31 décembre prochain.

«Les pancartes ont été mises au recyclage, a ironisé le conseiller principal du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) pour le 301, Me Hans Marotte. Il faut être prudent, mais Mme Plante semble ouverte à reconnaitre la contribution des cols bleus. Elle semble aussi reconnaitre l'importance de maintenir l'expertise à l'interne afin de notamment freiner la collusion.»

La présidente du Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal représentant 8000 cols blancs entrevoit «l'espoir» dans l'élection de la première femme de l'histoire à la tête de l'hôtel de ville. Particulièrement au sujet de la flexibilité des horaires de travail.

«On avait un gros problème avec l'administration Coderre-Marcoux, affirme Francine Bouliane. Avec une nouvelle mairesse centrée sur la famille, on espère que l'importance de la conciliation travail-famille sera reconnue. La caisse de retraite est aussi un enjeu. On a obtenu une convention collective avec la loi 24 sur le régime de négociation, mais elle n'est pas respectée à plusieurs chapitres.»

L'Association des pompiers de Montréal (APM) a offert ses sincères félicitations à Mme Valérie Plante à la mairie et à titre de «première femme élue à ce poste dans l'histoire de la métropole», a souligné le président, Ronald Martin. L'association rappelle que la mairesse s'est prononcée pour le «retour du respect dans la gestion des relations de travail, en affichant un préjugé favorable à la mise à contribution, en priorité, de tous les employés municipaux dans la poursuite de la relance de la ville et des projets structurants de Montréal.

«J'ose croire que cette attitude d'ouverture et de pleine coopération saura contribuer à tempérer le climat des relations de travail qui s'est dégradé au fil des dernières années», a ajouté le président par voie de communiqué.

Et la Fraternité des policiers et policières de Montréal a «salué» l'élection de Valérie Plante. «Nous félicitons sincèrement la mairesse Plante pour son élection à la tête de Montréal, une ville dont nos membres ont l'honneur d'assurer la sécurité», a déclaré le président de la Fraternité, Yves Francoeur, via un communiqué.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer