Denis Coderre en faveur d'une taxe sur les boissons sucrées

Le maire Denis Coderre s'est prononcé en faveur d'une redevance sur les... (Photo Jeff Chiu, archives AP)

Agrandir

Photo Jeff Chiu, archives AP

Le maire Denis Coderre s'est prononcé en faveur d'une redevance sur les boissons sucrées, ce midi, dans le cadre de la campagne pour sa réélection.

Il a pris l'engagement d'«envisager» la mise en place d'une telle taxe dans un prochain mandat. Les fonds seraient dirigés vers des programmes destinés aux enfants.

«Moi personnellement, je suis en accord», a-t-il dit en conférence de presse au parc Angrignon, dans l'arrondissement Sud-Ouest. «C'est un débat qu'il est important de faire. C'est une option de revenus.»

Le maire n'a pas voulu évoquer de pourcentage, mais a confirmé qu'un taux de 5% était possible.

Il a affirmé que la taxe «pourrait» être récoltée auprès des commerçants qui vendent de telles boissons, mais que les détails seront déterminés après les travaux d'un comité de consultation. «J'ai demandé à notre administration déjà d'envisager les possibilités et de regarder les options», a ajouté le premier magistrat de Montréal. 

Cet engagement ne se trouve pas dans la plateforme électorale de son parti. Il a annoncé son intention sur les réseaux sociaux quelques dizaines de minutes avant la conférence de presse.

La Fédération canadienne des contribuables (FCC) a rapidement dénoncé la proposition de Denis Coderre. 

«Les familles montréalaises sont déjà surtaxées et peinent à joindre les deux bouts», a affirmé son directeur québécois, Carl Vallée, par voie de communiqué. «L'annonce de ce matin est une autre illustration du manque de respect du maire Coderre pour la capacité de payer des contribuables.»




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer