Coderre se moque de la ligne rose de Plante

Le maire de Montréal, Denis Coderre.... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le maire de Montréal, Denis Coderre.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Denis Coderre qualifie d'irréaliste la proposition de nouvelle ligne de métro, la rose, que propose Projet Montréal. Il va même jusqu'à dire que l'aspirante mairesse Valérie Plante alimente le cynisme de la population quant aux politiciens.

«Je pense qu'Yves Ryan (l'ex-maire de Montréal-Nord) doit se retourner dans sa tombe, lui qui a attendu 38 ans pour avoir le métro. Puis ça n'est jamais arrivé», a raillé Denis Coderre en réaction à la proposition de son adversaire.

Sa ligne rose partirait de Montréal-Nord et se rendrait jusqu'à Lachine, en passant par le centre-ville, pour un total de 29 stations. Coût: 6 milliards. Le projet serait complété en 2028.

Le clan Coderre croit que cette annonce est purement électoraliste et fondée sur aucune étude sérieuse.

«Il faut être réaliste», a-t-il continué, disant que le prolongement de la ligne bleue vers Anjou «va se faire», rappelant le pharaonique projet de Réseau électrique métropolitain, le SRB sur PieIX et la ligne orange à compléter pour la connecter à ce réseau.

«On commence à parler de pas mal de milliards», constate-t-il, en parlant d'Ottawa et Québec, les financiers de ces grands projets.

«Vous vous souvenez du prolongement vers Laval? Ça devait coûter 176 millions, et ça a coûté 800 quelques millions», a rappelé Coderre.  

«On sait que ça ne fonctionnera pas. Pourquoi entretenir des faux espoirs. Les gens méritent mieux», a-t-il conclu en disant que «le festival Juste pour rire est terminé». 

Valérie Plante est sortie des ses gonds en voyant le maire rire de sa proposition. 

«M. Coderre devrait s'excuser auprès des Montréalais. Ceux qui sont pris dans les bouchons et ceux qui regardent les autobus et métros bondés se succéder sans pouvoir y entrer méritent qu'on trouve des solutions à leurs problèmes. J'invite M. Coderre à débattre de ces problèmes en adulte», a-t-elle rétorqué, ajoutant que «ce n'est pas en riant de leurs problèmes du quotidien» qu'on trouvera une solution. 




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer