375e: une firme placée sur la liste noire de la Ville

La firme Catalogna devait refaire une partie des rues... (Photo Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

La firme Catalogna devait refaire une partie des rues Sherbrooke et Bishop autour du Musée des beaux-arts. Les travaux, qui devaient être terminés en octobre 2016, n'étaient pas encore finis en juin 2017 quand la Ville de Montréal a décidé de fermer le chantier.

Photo Bernard Brault, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les ratés sur un chantier réalisé en vue du 375e anniversaire de fondation de Montréal coûteront cher à un entrepreneur en construction. La firme Catalogna et frères sera inscrite sur une liste noire après avoir été incapable de terminer des travaux au centre-ville malgré un important délai supplémentaire qui lui avait été accordé.

L'entreprise avait obtenu au printemps 2016 un contrat de 4,8 millions pour refaire une partie des rues Sherbrooke et Bishop autour du Musée des beaux-arts. Ces travaux s'inscrivaient dans le cadre des festivités du 375e anniversaire, alors que l'établissement inaugurait un nouveau pavillon.

Voilà, le chantier a connu d'importants ratés. Les travaux, qui devaient être terminés en octobre 2016, n'étaient pas encore finis en juin 2017 quand la Ville de Montréal a décidé de fermer le chantier. À ce moment, seulement 72% des travaux planifiés avaient été réalisés. Montréal devra donc accorder un nouveau contrat à un autre entrepreneur pour terminer le chantier. Des aménagements temporaires ont été installés en attendant.

D'importants problèmes

L'évaluation du rendement de Catalogna effectuée par la Ville de Montréal illustre l'ampleur des problèmes sur le chantier. L'entreprise a obtenu une note de 34,5%, alors que le seuil de passage est établi à 70%. «Le chantier était désorganisé, l'échéancier directeur n'était pas révisé, les échéanciers court terme n'étaient généralement pas suivis, plusieurs dessins d'atelier étaient soumis tardivement et certains sous-traitants refusaient même d'exécuter leurs travaux, car ils étaient en litige avec l'entrepreneur», peut-on lire dans l'évaluation.

La métropole dit avoir tenté d'aider l'entrepreneur à améliorer son rendement, en multipliant les rencontres et en lui transmettant des évaluations mensuelles. «Malgré tous les efforts, aucune amélioration notoire n'a été observée», note le rapport de la Ville.

Rendement insatisfaisant

Devant ce résultat, l'administration Coderre compte inscrire aujourd'hui Catalogna et frères à sa liste des firmes au rendement insatisfaisant. Une fois inscrite, l'entreprise pourra voir ses soumissions aux appels d'offres écartées, à la discrétion de la Ville, pour deux ans.

Montréal a transmis son évaluation de rendement à Catalogna, celle-ci ayant un mois pour contester les conclusions, mais la firme n'a pas répondu. L'entreprise n'a pas plus répondu aux appels de La Presse mardi pour obtenir des explications.

Ces ratés sur un chantier de la rue Bishop surviennent alors que des commerçants d'une section voisine de l'artère se plaignent des impacts d'un chantier de la Société de transport de Montréal. Ceux-ci tentent d'obtenir un dédommagement pour ces travaux qui doivent s'étendre jusqu'en 2020.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer