Projet à Pierrefonds-Ouest: «un problème majeur d'acceptabilité sociale»

La Ville de Montréal a confié à l'Office de... (Photo David Boily, Archives La Presse)

Agrandir

La Ville de Montréal a confié à l'Office de consultation publique de Montréal le mandat de tâter le pouls de la population sur l'avenir du plus vaste espace vert encore disponible sur l'île, qui se trouve à Pierrefonds-Ouest.

Photo David Boily, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un projet de la métropole prévoyant un important développement immobilier à Pierrefonds-Ouest se heurte à « un problème majeur d'acceptabilité sociale », conclut l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) dans un rapport qui risque d'alimenter la campagne électorale.

La Ville de Montréal avait confié en décembre un mandat à l'OCPM afin de tâter le pouls de la population sur l'avenir du plus vaste espace vert encore disponible dans l'île. La métropole propose de protéger la moitié de ces 455 hectares, soit 12 fois la superficie du parc La Fontaine, tandis que le reste accueillerait un ensemble résidentiel de 5500 logements.

Or, l'OCPM constate que la consultation s'est déroulée dans des « conditions difficiles ». Signe des tensions provoquées par le projet, l'OCPM note que la consultation a suscité un engouement inhabituel. Plus de 400 personnes ont pris part aux rencontres publiques et pas moins de 272 mémoires ont été reçus. Au terme de l'exercice, l'Office note que 87 % des participants se sont prononcés contre la vision de la Ville pour le développement du secteur, ceux-ci réclamant sa préservation intégrale.

Fait particulier, tant les promoteurs immobiliers et les propriétaires de terrains que les citoyens se sont dits insatisfaits de l'exercice lancé par la Ville. De leur côté, propriétaires et promoteurs ont été déçus que les plans sur lesquels ils travaillaient depuis 2005 - et dont 22 versions différentes ont été produites - n'aient pas même été soumis en consultation publique. De l'autre, les citoyens se sont montrés méfiants devant cette absence, craignant que les dés ne soient pipés. 

« La Commission questionne le manque de transparence apparent du processus de planification mené dans la dernière décennie. »

- Extrait du rapport de l'OCPM

L'OCPM estime que présenter ces plans devant façonner l'avenir du site « aurait calmé les suspicions et permis à certains citoyens de contribuer au débat et à la recherche de solutions plutôt que de se camper sur des positions de principes ».

DE « NOMBREUSES INCONNUES »

Parmi les écueils rencontrés, l'OCPM note que de « nombreuses inconnues » demeurent à ce jour et rendent l'exercice de consultation incomplet. L'Office note que la Ville n'a pas encore évalué l'impact qu'aurait sur les transports l'ajout de 5500 logements. Le réseau routier étant lourdement congestionné, les commissaires doutent que la seule arrivée du Réseau électrique métropolitain soulagera le secteur.

Autre inconnue, l'OCPM note que Montréal n'a toujours pas évalué le risque d'inondation dans ce secteur durement touché par la crue survenue le printemps dernier, événement qui a d'ailleurs perturbé le calendrier de la consultation publique.

Le rapport invite la Ville de Montréal à poursuivre ses efforts auprès des citoyens afin de les impliquer dans l'avenir de ce projet. Sa publication en pleine campagne électorale promet de faire des vagues, le sujet du développement de Pierrefonds-Ouest étant un enjeu chaud dans cette partie de l'île.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer