Le pont Jacques-Cartier brille de mille feux, prise 2

Le spectacle d'environ une demi-heure a débuté à... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Le spectacle d'environ une demi-heure a débuté à 22h30 dimanche soir.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour une seconde fois, le pont Jacques-Cartier s'est donné en spectacle, hier soir. Après avoir été perturbé par une manifestation des policiers du SPVM lors du lancement des festivités du 375e anniversaire de Montréal, le spectacle inaugural de l'illumination du pont Jacques-Cartier a eu droit à une reprise devant une foule plus modeste.

Sur les berges du fleuve Saint-Laurent, sur les chaines de trottoir de la rue Notre-Dame fermée pour l'occasion, ou encore au Vieux-Port-de-Montréal, quelques minutes avant que le cadran n'indique 22h30, les milliers spectateurs se hâtaient à trouver le meilleur endroit d'où observer l'illumination du pont.

Au Quai de l'horloge, les haut-parleurs syntonisés à Rouge FM crachaient « Pourquoi t'es dans la lune » des BB. « Il ne vous reste qu'une dizaine de minutes pour être dans la lune, après quoi, nous serons tous rivés vers le pont qui s'illuminera », enchainait l'animateur de la radio qui diffusait la trame sonore de l'événement.

À 22h30, alors que le fleuve était plongé dans la noirceur, des lumières rouges ont commencé à s'allumer sur le pont au rythme des premières notes jouées par l'Orchestre Métropolitain. Le coup d'envoi était donné. Durant 30 minutes, le pont a brillé de mille feux grâce à ses jeux de lumière synchronisés aux morceaux joués par l'Orchestre Métropolitain dirigé par Yannick Nézet-Séguin.

À trois reprises, le spectacle multimédia était accompagné de pièces pyrotechniques. La foule s'est exclamée en choeur lorsque les premiers feux d'artifice sont retentis, cinq minutes après le début du spectacle. Plus tard, l'animation de lumière multicolore a suscité de vives réactions, notamment chez les spectateurs les plus jeunes qui semblaient apprécier voir l'immense structure se transformer en arc-en-ciel.

Chez les adultes, plus cyniques, les commentaires sur le coût de l'aménagement des 2800 luminaires se sont fréquemment fait entendre.

« Allez ! 40 millions de dollars ! Allez les lumières », criait un père de famille en direction du pont. Alors que son fils demandait naïvement si les nombreux spectateurs avaient payé pour assister au spectacle, son père lui a répondu : « Nous avons tous payé. Avec nos taxes ! »

Connexions vivantes - le nom officiel de l'illumination - a été conçu par un collectif montréalais dirigé par Moment Factory. Le pont Jacques-Cartier sera ainsi éclairé pour les 10 prochaines années. Au fil des mois, le pont sera illuminé au rythme des saisons en suivant un calendrier chromatique. Les Montréalais y verront une animation de cinq minutes à chaque changement d'heure.

Lors du spectacle inaugural du 17 mai dernier, près de 3000 policiers du SPVM ont dérangé l'événement en manifestant dans le Vieux-Montréal. Denis Coderre avait rapidement informé la population qu'il tenait à une seconde représentation du spectacle. Hier, la reprise de l'événement s'est déroulée sans perturbations.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer