Montréal veut éradiquer le sida de son territoire en 2030

« Nous sommes à la fin d'un cycle. Il... (PHOTO Bénédicte Millaud, archives LA PRESSE)

Agrandir

« Nous sommes à la fin d'un cycle. Il n'y a toujours pas de traitement qui peut guérir du VIH, il n'y a toujours pas de vaccin pour prévenir le VIH, mais malgré tout, il est possible d'éradiquer le VIH », a assuré le Dr Réjean Thomas, très engagé dans la lutte contre la maladie.

PHOTO Bénédicte Millaud, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Hachey

La Ville de Montréal entend éradiquer le sida de son territoire en 2030. Elle est la première ville canadienne à adhérer à une initiative de l'ONUSIDA visant à mettre fin à l'épidémie, a annoncé hier le maire Denis Coderre, en compagnie du DRéjean Thomas, président et fondateur de la clinique médicale l'Actuel.

En adhérant à l'initiative de l'ONUSIDA, adoptée à Paris en 2014, Montréal s'engage à atteindre « l'objectif 90-90-90 » visant à ce que : 90 % des personnes séropositives connaissent leur statut sérologique ; 90 % des personnes connaissant leur séropositivité subissent des traitements antirétroviraux ; 90 % des personnes traitées aient une charge virale indétectable.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer