Manifestations sous tension à Montréal

Les membres de l'organisation d'extrême-droite La Meute et... (Photothèque La Presse, Simon Giroux)

Agrandir

Les membres de l'organisation d'extrême-droite La Meute et de PEGIDA-Québec étaient en grand nombre parmi les manifestants.

Photothèque La Presse, Simon Giroux

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plus de 400 personnes ont manifesté devant l'hôtel de ville de Montréal, ce midi, dans le cadre de deux manifestations antagoniques qui se sont déroulées sous forte présence policière. Les deux camps d'environ 200 protestataires étaient séparés par des haies de policiers dans une tension palpable. À un moment, des hommes cagoulés ont lancé des projectiles de glace sur les opposants à une motion sur l'islamophobie.

Des militants d'extrême-gauche ont organisé en parallèle une... (PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Des militants d'extrême-gauche ont organisé en parallèle une «contre-manifestation anti-raciste».

PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE

La manifestation initiale était organisée par le mouvement nationaliste Canadian Coalition of Concerned Citizens (CCCC). Des rassemblements similaires étaient prévus dans plusieurs villes du Québec. Les membres de l'organisation d'extrême-droite La Meute et de PEGIDA-Québec étaient en grand nombre. Ceux-ci sont demeurés calmes et n'ont tenu aucun discours raciste pendant la durée du rassemblement. 

Des militants d'extrême-gauche ont organisé en parallèle une «contre-manifestation anti-raciste» devant l'hôtel de ville de Montréal. Ces manifestants ont initié quelques escarmouches avec les policiers et avec d'autres manifestants. Ils ont scandé de nombreux slogans accusant l'autre camp d'être «fasciste» et «raciste». 

Après plus d'une heure à se regarder en chien de faïence, les manifestants de La Meute ont commencé à marcher sur la rue Notre-Dame. C'est à ce moment qu'un groupe d'hommes cagoulés s'en sont pris à eux dans un guet-apens. Les agresseurs ont rapidement été maîtrisés par les policiers. Les manifestants «anti-racistes» ont à leur tour marché dans les rues de Montréal, sans s'approcher à nouveau de leurs rivaux. Les deux manifestations se sont conclues près de l'UQAM. 

Personne n'a été arrêté, selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). 

Les organisateurs de la «Marche pour la Liberté, la paix et la justice» invitaient les «citoyens patriotes Canadiens [et] Québécois qui croient encore en la liberté d'expression» à se mobiliser. Ils rappelaient sur la page Facebook de l'évènement que les «bannières racistes et de haine» sont interdites à la manifestation.  

Le mouvement CCCC [Coalition canadienne des citoyens inquiets] dénonce notamment la motion M-103 sur l'islamophobie déposée par une députée libérale à la Chambre des communes. Le CCC soutient sur sa page Facebook que le Canada se transforme en «pays islamique» et que M-103 «élève l'islam au-dessus de toutes les religions». 

La motion M-103 de la députée Iqra Khalid appelle à «condamner l'islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques». Le dépôt de cette motion a mené à des échanges musclés au Parlement le mois dernier avec les députés conservateurs. 

Sur la page Facebook de la manifestation de ce midi, le mouvement CCCC dénonce le biais des journalistes, dont le but est de «ridiculiser le regroupement». Les organisateurs suggèrent aux participants d'être sur leurs «gardes» avec les journalistes et de leur répondre uniquement cette phrase: «Je suis ici pour la liberté, la paix et la justice».  

Le mouvement CCCC rejette l'étiquette d'organisation de droite. Sur leur page Facebook, le groupe soutient plutôt «se tenir droit» contre le «dégobillage islamo-gauchiste». «Vous ne nous dupez pas, moslems [musulman]. Nous ne nous laisserons pas faire. Votre culte païen de la pierre noire ne nous sera pas forcé dans la gorge», écrivait le CCC cette semaine, dans un message dénonçant un «islamiste "modéré" » qui est un «"en-saignant" dans un centre communautaire (déguisé en mosquée) [...] »




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer