Coderre inquiet pour l'avenir de l'Agence antidopage à Montréal

Denis Coderre estime que l'Agence, fondée en 1999... (Photo Sergei Karpukhin, archives REUTERS)

Agrandir

Denis Coderre estime que l'Agence, fondée en 1999 et qui a toujours opéré depuis Montréal, a démontré sa pertinence, notamment dans la foulée du scandale sur le dopage russe. Sur la photo, un technicien tient un échantillon de sang à tester dans un laboratoire antidopage en Russie.

Photo Sergei Karpukhin, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire de Montréal a exprimé ce matin des inquiétudes sur l'avenir de l'Agence mondiale antidopage dans la métropole québécoise. Il demande à Ottawa d'être rassuré après avoir entendu des rumeurs sur un possible départ de l'organisation.

« On entend toutes sortes de choses sur l'avenir [de l'Agence] à Montréal », a-t-il dit ce matin lors d'une réunion des membres de son administration. Il a interpellé le gouvernement fédéral à qui il demande des comptes. « Ce serait bien d'avoir des précisions et d'être rassurés concernant l'avenir de l'Agence antidopage. »

Déjà, il se dit prêt à intervenir auprès du Comité international olympique.

Denis Coderre estime que l'Agence, fondée en 1999 et qui a toujours opéré depuis Montréal, a démontré sa pertinence, notamment dans la foulée du scandale sur le dopage russe. Le maire de Montréal souligne avoir contribué à attirer l'Agence dans la métropole à l'époque où il était ministre des Sports à Ottawa.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer