Sud-Ouest: le «comité de bon voisinage» n'attire pas les foules

Benoit Dorais, maire de l'arrondissement du Sud-Ouest.... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Benoit Dorais, maire de l'arrondissement du Sud-Ouest.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Bruno Bisson
La Presse

Une vingtaine de personnes, à peine, ont participé hier à une rencontre publique du «comité de bon voisinage Turcot» malgré l'appel lancé cette semaine par le maire d'arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais.

Le comité créé par le ministère des Transports du Québec pour tisser des liens avec la population locale pendant la reconstruction du grand échangeur autoroutier, d'ici 2020, a passé en revue l'ensemble des chantiers prévus ou en cours dans le secteur, et a pris note des observations ponctuelles des participants relatives à certains travaux.

Le maire Dorais, qui assistait à la rencontre, a attribué la faible participation des résidants à la période estivale, de même qu'à un «certain sentiment de résignation» face à ce grand projet routier de plus de 3 milliards, dont la construction s'étalera jusqu'en 2020.

«Pendant des années, a-t-il dit, la population du Sud-Ouest s'est mobilisée pour obtenir des changements majeurs à ce projet. Nous ne les avons pas obtenus, et plusieurs ont l'impression que le MTQ ne les écoute pas.»

Le maire du Sud-Ouest estime toutefois que ce comité pourrait faire une différence dans la gestion des impacts locaux du chantier à venir, «à condition que la population investisse le comité et que le MTQ rétablisse un lien de confiance» avec les gens du Sud-Ouest.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer