Le tunnel Viger fermé jusqu'à nouvel ordre

Une partie de l'autoroute Ville-Marie a été fermée... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Une partie de l'autoroute Ville-Marie a été fermée pour une durée indéterminée vendredi soir, vers la fin de l'heure de pointe, causant d'énormes bouchons de circulation.

Photo Bernard Brault, La Presse

(Montréal) Une partie de l'autoroute Ville-Marie a été fermée pour une durée indéterminée vendredi soir afin de réparer une dalle de béton endommagée qui surplombe le tunnel Viger, situé dans un secteur fortement achalandé du centre-ville de Montréal.

Le 20 juin dernier, des travailleurs de la Ville de Montréal qui sciaient du ciment près du chantier du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), situé au-dessus de l'autoroute, ont frappé d'un long trait de scie une dalle de béton de la structure du tunnel, a expliqué le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti. 

« Dans les minutes qui ont suivi, des ingénieurs du ministère se sont présentés sur place et ont découvert l'endroit où la dalle avait été touchée. À ce moment-là, la sécurité [des automobilistes] qui circulent en dessous n'était pas compromise. Ils ont plutôt décidé d'organiser des réparations pour les jours suivants », a dit M. Poëti. 

Ce n'est finalement que vers 17 h, vendredi soir, lors d'une dernière inspection tenue avant le début des réparations, que les ingénieurs ont décidé de fermer l'accès à l'autoroute dans les deux directions. Les travaux pourraient s'échelonner sur plusieurs jours. 

« Les ingénieurs évaluent que le tout pourrait durer tout le week-end ou un peu plus. Les entrepreneurs chargés de la réparation sont déjà sur place », a dit le ministre des Transports. 

« On sait que c'est frustrant pour les automobilistes, mais on ne peut pas prendre de risque avec la sécurité. J'ai été averti [en fin d'après-midi] que le ministère planifiait fermer l'autoroute dans les deux directions et je me suis rendu sur place afin de m'assurer que les mesures de mitigation étaient bien déployées », a renchéri le maire de Montréal Denis Coderre. 

Cet incident n'est pas sans rappeler un autre événement survenu en août 2011 sur ce même tronçon de l'autoroute 720. À l'époque, la circulation avait été interrompue après que des paralumes - posées sur des poutres de béton afin de tamiser la lumière pour les automobilistes qui sortent du tunnel - s'étaient effondrés sur la chaussée.  

Une enquête avait finalement établi que l'un des appuis des paralumes avait cassé après qu'un travailleur ait injecté du béton dans la structure. La chute des paralumes n'avait heureusement fait aucun blessé. 

Au cours des prochains jours, les automobilistes qui circulent en direction est sur l'autoroute 720 devront emprunter la sortie du boulevard Saint-Laurent, alors que ceux qui circulent en direction ouest devront emprunter le tunnel à partir de l'entrée située près de la rue Hôtel-de-ville, depuis l'avenue Viger.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer