La neige a fait mal aux finances des arrondissements

Cette année, l'hiver a commencé beaucoup plus tôt.... (Photo: Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Cette année, l'hiver a commencé beaucoup plus tôt.

Photo: Robert Skinner, archives La Presse

Avec des surplus totalisant 20 millions en 2013, les arrondissements de Montréal semblent avoir connu une année prospère, indique un document de synthèse produit par la Ville de Montréal. Mais cette bonne nouvelle en cache d'autres bien plus inquiétantes : 6 arrondissements sur 19 ont en fait bouclé leur année avec des déficits totalisant 7,6 millions.

Le cas le plus frappant est Saint-Léonard, qui arrive avec le pire bilan, soit un déficit de 2,2 millions. L'arrondissement dirigé par Michel Bissonnet avait pourtant terminé l'année précédente avec un surplus de 1,1 million.

Il n'a pas été possible de contacter un responsable de l'arrondissement, dont les bureaux étaient fermés hier jusqu'au 22 avril.

«UN DÉFICIT CHRONIQUE»

Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles a connu une autre année difficile, avec un déficit de 1,7 million en 2013. L'arrondissement avait déjà écrit le bilan de l'année 2012 à l'encre rouge, avec un déficit de 2,7 millions. «Les réserves financières de l'arrondissement sont presque à sec», avait commenté la mairesse Chantal Rouleau dans l'introduction de son budget 2014.

Le principal responsable : le déneigement, dont les coûts ont explosé l'an dernier.

«C'est un déficit chronique, une question de sous-dotation, on en est victime depuis le début», explique en entrevue la mairesse Rouleau.

Elle se dit toutefois confiante que le comité de financement des arrondissements mis sur pied par l'administration Coderre, dont elle fait partie, «va arriver à des solutions». En attendant, l'arrondissement a décidé d'imposer une taxe locale de 5 ¢ par 100 $ d'évaluation qui s'ajoute aux 5 ¢ d'espace fiscal octroyés en 2013.

AGRILE ET NEIGE

Découverte inattendue, au troisième rang des pires déficits, on retrouve l'arrondissement de Saint-Laurent, habitué à des surplus copieux les années précédentes. Après un surplus de 2,1 millions en 2012, on a terminé l'année 2013 avec un déficit de 1,3 million. À lui seul, le déneigement a coûté 2,9 millions de plus que prévu, indique le maire Alan DeSousa. «On a eu un hiver qui a commencé beaucoup plus tôt. C'était hors de notre contrôle. Mais on a fait des efforts considérables pour économiser ailleurs.»

Le maire s'enorgueillit par ailleurs d'une autre dépense imprévue : la vaccination de 1400 frênes contre l'agrile, au coût de 200 000 $. «C'est un choix qu'on a fait, on pense qu'il est judicieux. C'est un investissement, en un sens.»

Les surplus des années précédentes ont permis de constituer une réserve suffisante pour éponger le déficit, indique le maire. Pour 2014, Saint-Laurent impose une taxe locale de 7 ¢ par 100 $ d'évaluation.

À l'autre bout du spectre, l'arrondissement de Ville-Marie a engrangé un surplus de 7,3 millions, notamment grâce à la vente de permis de construction. Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce suit au deuxième rang avec un surplus de 2,7 millions.

Les arrondissements en déficit

Saint-Léonard : 2,2 millions

Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles : 1,7 million

Saint-Laurent : 1,3 million

Ahuntsic-Cartierville : 944 000 $

Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension : 728 900 $

LaSalle : 586 800 $

Les champions des surplus

Ville-Marie : 7,3 millions

Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce : 2,7 millions

Pierrefonds-Roxboro : 1,9 million

Sud-Ouest : 1,7 million

Verdun : 1,7 million




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer