Union Montréal doit puiser dans son coffre

Les répercussions de la commission Charbonneau se font ressentir jusque dans les coffres d'Union Montréal, qui a encaissé un déficit en 2012. Fait rarissime pour un parti à l'aube d'une élection, la formation a dû puiser dans son bas de laine pour boucler son dernier budget, révèle son rapport financier.

Alors que les partis enregistrent habituellement une hausse des dons lors des années préélectorales, le parti a observé une baisse. Ses dons ont totalisé 104 000$ l'an dernier, 10 fois moins qu'en 2004 et 2008, deux autres années préélectorales.

«Oui, il y a une baisse, mais ce n'est pas une baisse dramatique», assure l'actuel chef du parti, Richard Deschamps. Il explique cette récolte par une diminution du nombre d'activités de financement. «Compte tenu de toute la discussion publique ambiante, nous avons décidé de ne pas tenir d'activités de financement pendant cette période. C'est sûr que s'il y a moins d'activités, il y a moins de financement: c'est logique, c'est mathématique.»

Mais voilà, les récoltes moins fructueuses pour Union Montréal ne se limitent pas à 2012. Depuis les dernières élections, en 2009, la parti a amassé 347 000$ en dons. En comparaison, au cours des trois années précédant chacune des deux dernières élections, la formation de l'ex-maire Tremblay avait réussi à récolter plus de 2 millions.

Richard Deschamps refuse de comparer les résultats actuels d'Union Montréal avec ceux d'avant 2009. Selon lui, la «discussion publique» engagée depuis la création de l'escouade Marteau et de la commission Charbonneau a grandement nui au financement de tous les partis, municipaux comme provinciaux.

Au-delà de dons moins élevés, Union Montréal a également terminé l'année 2012 avec un déficit de 96 000$. Le parti a donc été forcé de gruger le coussin amassé depuis la dernière élection en vue du scrutin de novembre. Le parti, qui a commencé l'année 2012 avec 561 000$ dans son compte en banque, l'a terminée avec 465 000$. Richard Deschamps attribue ce déficit au départ de nombreux employés, à qui le parti a dû verser des indemnités.

Les nombreuses défections qui ont secoué le parti au lendemain de la démission de l'ex-maire Gérald Tremblay risquent d'aggraver encore la situation financière en 2013. La majeure partie du financement de la formation provient en effet d'une subvention accordée en fonction du nombre d'élus membres. Dans son rapport financer, Union Montréal affirme compter dans ses rangs 1543 membres, ce qui en ferait le plus important parti dans la métropole. C'est toutefois nettement moins que les 16 000 membres que la formation affichait en 2005.

Richard Deschamps refuse de dire si son parti présentera un candidat à la mairie aux prochaines élections. «Lorsque nous serons prêts à faire ce genre d'annonce, on va le faire.»

Projet Montréal récolte le plus

La déconfiture d'Union Montréal en 2012 a permis à Projet Montréal de devenir, pour la première fois depuis sa création, le parti ayant récolté le plus de dons dans la métropole. La formation de Richard Bergeron a reçu des dons de 135 000$. Un élu de Projet Montréal, Alex Norris, s'est réjoui de ces résultats. Il a pris soin de souligner que son parti n'a jamais été mentionné depuis le début de la commission Charbonneau. «Contrairement à Vision Montréal et à Union Montréal, nous n'aurons pas à rembourser en 2013 des dons faits par des prête-noms», s'est-il félicité.

Vision Montréal est pour sa part arrivée deuxième relativement aux dons récoltés à l'hôtel de ville en 2012, avec un total de 113 000$. La formation de Louise Harel traîne toutefois une lourde dette. Au 31 décembre, elle affichait un passif de 613 000$. Le parti affirme qu'une partie de cette dette a été remboursée depuis le début de l'année 2013.

***

La santé financière des partis en un clin d'oeil

Basé sur l'année 2012

UNION MONTRÉAL

Dons

103 960$

Nombre de membres

1543

Surplus/dette

(au 31 décembre 2012)

464 893$

VISION MONTRÉAL

Dons

112 955$

Nombre de membres

369

Surplus/dette

(au 31 décembre 2012)

-612 879$

PROJET MONTRÉAL

Dons

134 777$

Nombre de membres

1225

Surplus/dette

(au 31 décembre 2012)

185 236$




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer