Janvier 2015, second mois de janvier le plus chaud jamais enregisté

Janvier 2015 a été le second mois de janvier le plus chaud jamais enregistré... (Photo Ricardo Moraes, Reuters)

Agrandir

Photo Ricardo Moraes, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Changements climatiques

Environnement

Changements climatiques

Tout sur les changements climatiques »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Janvier 2015 a été le second mois de janvier le plus chaud jamais enregistré depuis le début des relevés de températures en 1880, a annoncé jeudi l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

La température sur le globe (terres et océans) en janvier s'est située 0,77 degré Celsius au-dessus de la moyenne du XXe siècle, a aussi précisé la NOAA (National oceanic and atmospheric administration).

Le record de température pour un mois de janvier pendant cette période (1880-2015) s'est produit en 2007.

La température moyenne à la surface des terres a été la deuxième plus élevée pour un mois de janvier en 2015, se situant 1,43°C au-dessus de la moyenne du siècle dernier. Sur les océans, le thermomètre a atteint le troisième plus haut niveau depuis 1880 et a été 0,53 degré plus élevé que la moyenne du XXe siècle.

Dans l'Arctique, l'étendue des glaces de la banquise a été en janvier, avec 906 000 km2, 6,3% inférieure à la superficie moyenne mesurée par les satellites de 1981 à 2010.

Il s'agit de la troisième plus faible surface des glaces pour un mois de janvier depuis 1979, selon le Centre national américain de la neige et de la glace qui effectue ces analyses à partir des données satellitaires de la NASA et de la NOAA.

En revanche, les glaces de l'Antarctique en janvier ont atteint 2,3 millions de km2, soit 44,6% au-dessus de la moyenne de la période 1981-2010.

Cela représente la plus grande étendue de glace dans l'Antarctique jamais mesurée en janvier depuis 1981.

Selon une analyse des données de la NOAA effectuée par le Rutgers Global Snow Lab, la couverture neigeuse dans l'hémisphère nord a été en janvier 2015, 440 000 km2 sous la moyenne de la période 1981-2010.

Le mois de janvier continue ainsi sur la tendance au réchauffement enregistrée ces derniers mois puisque la NOAA a récemment indiqué que 2014 avait été l'année la plus chaude depuis 1880.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer