Source ID:; App Source:

QS rachèterait le REM et construirait la ligne rose

«Il est grand temps de sortir certains quartiers... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

«Il est grand temps de sortir certains quartiers montréalais de leur isolement», a dit en point de presse Manon Massé, co-porte-parole de Québec solidaire.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Québec solidaire a dévoilé ce matin la pièce maîtresse de son plan de transition économique, le Grand Montréal Express (GME), un projet de transports collectifs qui prévoit notamment l'implantation de 38 nouvelles stations de métro dans l'île de Montréal et à Longueuil d'ici 2030.

Le parti s'engage à investir 10 milliards en «infrastructures de mobilité» dans un premier mandat, et 25 milliards au total d'ici 2030. Amalgame de lignes métro, de bus rapides et de tram-train, le GEM est prévu comme un complément au Réseau express métropolitain (REM) déjà mis en chantier par la Caisse de dépôt et placement du Québec. QS prévoit par ailleurs rapatrier le REM «sous l'égide publique» en rachetant la part de 2,95 milliards investie par la Caisse, actionnaire majoritaire du projet, en plus d'honorer la participation de 1,28 milliard déjà promise par le gouvernement du Québec. C'est donc dire que 4,23 des 10 milliards en transports d'un premier mandat solidaire seraient consacrés au REM.

Québec solidaire prendrait également sous son aile la ligne rose, promesse phare de Valérie Plante dans son élection à la mairie de Montréal, et l'inclut dans ses engagements formels. La formation politique désire également rallonger cinq stations sur la ligne bleue vers l'Est, suivant le tracé déjà mis de l'avant par le gouvernement libéral, mais il ajouterait également une station sur la ligne verte (vers l'ouest), au moins deux stations sur la ligne orange (vers Saint-Laurent et Cartierville) ainsi que deux stations sur la ligne jaune, à Longueuil. Cette même ligne serait en outre rallongée vers le centre-ville pour se connecter à la station McGill, afin de désengorger la station Berri-UQAM.

«Il est grand temps de sortir certains quartiers montréalais de leur isolement», a dit en point de presse Manon Massé, co-porte-parole de Québec solidaire. Le GME assurera des «connexions fluides entre tous les modes de transport», a-t-elle assuré.

«On ne sera plus forcés de passer par le centre-ville pour aller de Montréal-Nord à Ahuntsic», a-t-elle aussi illustré.

En inaugurant le métro de Montréal en 1967, le Québec est «entré dans la cour des grands», a fait valoir Mme Massé. «Il est grand temps de retrouver nos ambitions.»

En plus des lignes de métro, QS propose deux lignes de services rapides de bus (SRB) : l'un à Montréal sur Pie-IX ,déjà annoncé par Québec, mais dans une version allongée qui se rendrait jusqu'au boulevard Notre-Dame au sud, ainsi qu'un lien est-ouest à Laval qui se connecterait au REM, à la station Montmorency et au SRB-Pie-IX.

Le plan solidaire prévoit également un tram-train reliant Pointe-au-Tremble à centre-ville ainsi qu'un tramway, sur la Rive-Sud, reliant le métro Longueuil au REM par le boulevard Taschereau.

«Ceux qui nous traitent de dépensiers oublient que depuis des décennies, le transport routier représente la majorité des dépenses d'infrastructures, a dit Manon Massé. On ne veut plus dépenser des millions pour donner la chance aux gens d'être pris dans la congestion...»




la boite:2512870:box
la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer