La région de Québec retourne dans le giron libéral

Les libéraux ont mis la main sur quatre... (PHOTO ÉRICK LABBÉ, LE SOLEIL)

Agrandir

Les libéraux ont mis la main sur quatre des neuf circonscriptions que détenait la CAQ dans la région de la capitale. Sur la photo, Yves Bolduc et Sam Hamad.

PHOTO ÉRICK LABBÉ, LE SOLEIL

Sylvain Larocque
La Presse

(Québec) La grande région de Québec a dans une large mesure tourné le dos à la Coalition avenir Québec, la majorité de ses circonscriptions choisissant des députés libéraux.

Dans la Capitale-Nationale et dans la partie nord de Chaudière-Appalaches, les libéraux ont remporté quatre des neuf circonscriptions que la CAQ détenait au moment du déclenchement de la campagne électorale.

Vers 22h, les libéraux comptaient 10 candidats élus ou en avance dans la grande région de Québec, la CAQ cinq et le PQ, un. La chef péquiste Pauline Marois se retrouvait au coeur de l'une des luttes des plus serrées avec la libérale Caroline Simard dans Charlevoix Côte-de-Beaupré.

Ce sont les meilleurs résultats du Parti libéral depuis les élections de 2008, alors que la formation avait remporté la quasi-totalité les circonscriptions de la région. Les anciens ministres Yves Bolduc, Sam Hamad, Robert Dutil, Laurent Lessard et Dominique Vien ont tous été facilement réélus lundi soir.

Pour la CAQ, la déception est de taille. Le parti de François Legault n'a réussi qu'à conserver les circonscriptions de Chauveau, représentée par Gérard Deltell, ancien chef de l'Action démocratique, de La Peltrie, représentée par Éric Caire, de Chutes-de-la-Chaudière, représentée par Marc Picard, et de Beauce-Nord, représentée par André Spénard.

Après avoir tiré de l'arrière pendant une bonne partie de la soirée, Christian Dubé, tête d'affiche de la CAQ, a finalement été réélu dans Lévis devant le libéral Simon Turmel.

Au restaurant de Beauport où les militants caquistes de la région se réunissaient, les moments de réjouissances ont été rares. Des cris et des applaudissements ont marqué la réélection de MM. Caire et Deltell ainsi que les difficultés de Mme Marois. Mais l'amertume était palpable.

«La question que je me pose, c'est est-ce qu'il y aura déjà des enquêtes dans ce gouvernement-là avant même que les ministres soient assermentés? a lâché Éric Caire, visiblement déçu. J'aurais souhaité au minimum un gouvernement minoritaire, mais bon, la population s'est exprimée, et la seule chose qu'on peut faire, c'est de se plier à sa décision.»

La péquiste Agnès Maltais a encore une fois échappé aux assauts des libéraux dans Taschereau, la circonscription qui comprend notamment le Vieux-Québec.

Dans Charlesbourg, la péquiste Dominique Payette, fille de Lise Payette, a terminé troisième, loin derrière le libéral François Blais et la députée sortante Denise Trudel, de la CAQ.

Le sondage Léger mené la semaine dernière accordait 36% des intentions de vote à la CAQ, 35% au Parti libéral et 20% au Parti québécois dans la région de Québec.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le PQ perd la bataille du 450

    Élections Québec 2014

    Le PQ perd la bataille du 450

    Malgré la victoire de son candidat-vedette Pierre Karl Péladeau dans Saint-Jérôme, le Parti québécois (PQ) a subi d'importants reculs dans la... »

  • La région de Sherbrooke redevient rouge

    Sherbrooke

    La région de Sherbrooke redevient rouge

    La région de Sherbrooke a perdu toute la couleur bleue péquiste acquise lors du scrutin de 2012 pour revenir au rouge libéral du temps du chef Jean... »

la boite:2512870:box
la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer