Une troisième députée pour Québec solidaire

Publicité

Les militants de Québec solidaire ont pu célébrer tardivement, au milieu de la nuit, la conquête d'une troisième circonscription à Montréal.

Manon Massé a remporté une courte victoire par 91 voix sur la candidate libérale Anna Klisko. Le péquiste Daniel Breton suivait derrière avec 800 voix de retard. Le résultat serré du scrutin entraînera presque certainement un recomptage judiciaire.

La cinquième fois aura finalement été la bonne pour Mme Massé, qui devient la troisième députée solidaire à l'Assemblée nationale. Elle représentera la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques, qui couvre tout l'est du centre-ville de Montréal.

Sa chef de parti, Françoise David, s'est dite «raisonnablement contente» des résultats de son parti. «Québec solidaire maintient sa base et fait des percées, a-t-elle dit. Ce n'est pas non plus la victoire au champagne. On va être francs.»

La formation politique est passée d'à peine 6% des voix pour l'ensemble de la province en 2012 à 8% au moment de mettre sous presse.

«Je comprends la peine»des péquistes

Principale mauvaise nouvelle aux yeux de Françoise David: le retour au pouvoir des libéraux, auxquels elle promet une opposition «de gauche, écologiste, féministe, souverainiste».

«On vit l'élection d'un gouvernement libéral majoritaire avec autour de 40% des voix, a déploré Françoise David dans son discours. J'ai des questions et des défis pour le Parti libéral. Allez-vous renoncer au projet hyper polluant de Port-Daniel et au saccage de l'île d'Anticosti? Allez-vous enfin débattre publiquement des impacts de votre Plan Nord?»

La co-chef de Québec solidaire a lancé un appel aux électeurs péquistes, qui voient «avec stupeur le tapis se dérober sous leurs pieds». «Je comprends leur peine et leur colère», a-t-elle lancé, avant de les inviter à «faire un bilan» et à «rebâtir un véritable mouvement souverainiste ancré dans des valeurs qui font honneur au Québec».

Le bon parti pour ce faire? Québec solidaire, «parce que nous garderons le cap, tout le temps», a-t-elle dit, dans une dernière pique envers le PQ.

Trois circonscriptions dans la ligne de mire

Dans les derniers jours, Françoise David parlait publiquement de conquérir «plusieurs» autres circonscriptions dans la métropole, au centre-ville de Québec et dans certaines villes de région.

En réalité, les stratèges solidaires avaient surtout dans leur ligne de mire trois circonscriptions, toutes situées dans un corridor de sept kilomètres de largeur au centre de l'île de Montréal.

Le co-chef du parti, Andrés Fontecilla, était candidat dans Laurier-Dorion - dans l'arrondissement de Villeray-Parc-Extension. Il a été battu par le libéral Gerry Sklavounos, député de la circonscription depuis 2007. M. Fontecilla améliorait toutefois un peu son score, occupant le deuxième rang avec quelque 27% des voix.

Hochelaga-Maisonneuve a donné plus d'espoir à Québec solidaire. Le jeune syndicaliste Alexandre Leduc, battu par Andrés Fontecilla dans une course à la direction l'an dernier, a livré une lutte serrée à la péquiste Carole Poirier, terminant avec 4 % de retard.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:2512870:box
la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer