Gaétan Barrette élu dans La Pinière

La menace d'un référendum et la Charte ont... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

La menace d'un référendum et la Charte ont joué un rôle dans cette campagne, croit le Dr Gaétan Barrette. La circonscription de La Pinière, qui correspond à la ville de Brossard, comprend près de 70 communautés.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Ex-président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, candidat-vedette libéral parachuté dans la circonscription de La Pinière, le Dr Gaétan Barrette a gagné son pari.

Il a non seulement coiffé sa principale rivale, l'ancienne députée libérale Fatima Houda-Pepin, devene candidate indépendante, mais a aussi obtenu la plus importante majorité de l'histoire de cette circonscription avec une avance de 15 503 votes.

Il a récolté 58,29% des voix, contre 23,47% pour Mme Houda-Pepin.

«Le but est atteint», a confié le nouvel élu en fin de soirée alors que l'ambiance survoltée faisait place à un peu de calme. Radiologiste, puis président d'une organisation de 9000 médecins, il s'est lancé en politique pour mener à bien ce qu'il a commencé dans le domaine de la santé, a-t-il rappelé.

Celui qui pourrait devenir ministre de la Santé refuse toutefois de spéculer, laissant au nouveau premier ministre Philippe Couillard le soin de former son cabinet. «Je suis calme, serein. J'attends de voir ce qu'on va me demander de faire.»

La menace d'un référendum et la Charte ont joué un rôle dans cette campagne, croit-il. La circonscription de La Pinière, qui correspond à la ville de Brossard, comprend près de 70 communautés.

«La Charte a eu un impact sur une partie de la communauté parce que c'était émotif», a-t-il dit. Dans son discours, il a d'ailleurs pris soin de remercier ses militants dans plusieurs langues.

Depuis 20 ans, la circonscription était représentée par Fatima Houda-Pepin, députée libérale devenue candidate indépendante lors de ces élections. Six candidats se faisaient la lutte, mais le Parti québécois avait choisi de ne pas présenter de candidat, pour laisser le champ libre à Mme Houda-Pepin.

En fin de campagne, le maire de Brossard a donné son appui au Dr Barrette. Il était aux premières loges pour le féliciter lundi. «Je suis bien content qu'il soit élu. (...) L'important est que, dorénavant, le municipal et le provincial vont travailler ensemble», a déclaré Paul Leduc qui a eu par le passé des relations houleuses avec l'ancienne députée de La Pinière.

Le Dr Barrette a passé la journée de lundi à faire plusieurs fois le tour des bureaux de vote. Il y était encore, quelques minutes avant la fermeture des bureaux de scrutin. «Un sourire, c'est un vote pour moi», a-t-il confié à La Presse en rendant le salut à une électrice.

Il s'est ensuite isolé dans un bureau du local électoral, avec une douzaine de proches collaborateurs. L'ancien président de la Fédération des médecins spécialistes respirait la confiance.

L'annonce d'un gouvernement libéral a vite été faite, mais dans La Pinière, les résultats se sont fait attendre. «Je vais appeler ma mère de 86 ans pour la rassurer un peu», a glissé le Dr Barrette en allant téléphoner.

Un résultat est enfin sorti. Tout a déboulé. Le candidat libéral était en entrevue avec une radio quand les militants se sont mis à scander «Barrette, Barrette». Il était élu.




la boite:2512870:box
la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer