Legault s'en prend à une mascotte

Le chef caquiste était attendu à Chambly par «Joe... (Photo Valérie Gaudreau, Le Soleil)

Agrandir

Le chef caquiste était attendu à Chambly par «Joe Dette», un personnage qui dénonce l'endettement de la province, et qui est apparu à plusieurs reprises au cours de la campagne.

Photo Valérie Gaudreau, Le Soleil

(CHAMBLY) François Legault avait promis de mener une «anticampagne». On en a eu un bel exemple, dimanche midi, lorsque le chef de la Coalition avenir Québec a hué une mascotte lors d'un arrêt de campagne à Chambly.

Le chef caquiste était attendu par «Joe Dette», un personnage qui dénonce l'endettement de la province, et qui est apparu à plusieurs reprises au cours de la campagne.

Lorsque la caravane de M. Legault s'est immobilisée, il a serré la main de la mascotte et lui a demandé si elle comptait appuyer son parti.

«Joe Dette est neutre», a dit son porte-parole.

« Ah ben là, Joe Dette ça vaut rien ! Bouuuuh ! Bouuuuh ! », a lancé François Legault devant le regard médusé de ses partisans et des nombreux journalistes qui l'accompagnent.

Le chef caquiste a rappelé que le Plan québécois des immobilisations adopté par le gouvernement du Parti québécois prévoit des investissements de 9 milliards par année. Le Parti libéral de Philippe Couillard propose d'augmenter ce montant à 11 milliards par année.

La CAQ, fait-il valoir, est le seul parti qui propose de réduire la dette à moins de 50% du PIB dans un premier mandat.

« Vous êtes pas capable de me dire qu'il faut voter pour la CAQ ? Ben là, Joe Dette, moi je n'ai plus confiance en vous. »

« Savez-vous ce dont on a le plus besoin au Québec ? Du courage ! Pis vous, vous en avez pas ! » a ajouté le chef caquiste avant de prendre congé.

La dette brute du Québec s'élevait à 198 milliards le 31 mars, ce qui équivaut à 54% du PIB. Fin décembre, l'agence Fitch a placé la province sous surveillance avec perspective négative.

« On veut s'attaquer à la dette, c'est normal qu'on s'attaque à Joe Dette », a lancé en boutade un stratège caquiste après la prise de bec.

François Legault poursuit sa tournée du « 450 », dimanche, dans l'espoir de faire basculer des circonscriptions péquistes dans le giron de la CAQ. Après des passages à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Chambly, il prend le chemin de Terrebonne et de St-Esprit, sur la couronne nord de Montréal.




la boite:2512870:box
la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer