Trois candidats de la CAQ déclarés inéligibles

François Legault, chef de la CAQ.... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

François Legault, chef de la CAQ.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

(Québec) Nouvelle tuile pour François Legault. Trois candidats de sa Coalition avenir Québec ont été déclarés inéligibles par le Directeur général des élections et ont dû se retirer de la campagne, samedi.

Mario Gagnier ... (Photo fournie par la CAQ) - image 1.0

Agrandir

Mario Gagnier 

Photo fournie par la CAQ

François-Carl Labonté ... (Photo fournie par la CAW) - image 1.1

Agrandir

François-Carl Labonté 

Photo fournie par la CAW

Mario Gagnier (Soulanges), François-Carl Labonté (Westmount-Saint-Louis) et Sam Nassif (Saint-Laurent) ne pourront briguer les suffrages, a confirmé le parti en début de soirée, tout de suite après les bulletins de nouvelles télévisés.

Sam Nassif ... (Photo fournie par la CAQ) - image 2.0

Agrandir

Sam Nassif 

Photo fournie par la CAQ

«Pour l'instant, ce sont des erreurs de bonne foi», a déclaré M. Legault.

Les trois candidats avaient recueilli 100 signatures pour appuyer leur candidature, tel que le requiert le DGEQ. Mais plusieurs d'entre elles ont été déclarées invalides.

«Il y a des signatures de personnes qui habitent la circonscription et qui ne sont pas inscrites sur la liste électorale, a expliqué M. Legault. Il y a des femmes qui ont signé leur nom de jeunes femmes au lieu du nom de leur mari qui est leur nom officiel.»

Un porte-parole de la CAQ a d'abord indiqué que certaines de ces signatures auraient été jugées illisibles, mais M. Legault a dit ne pas être au courant de ce problème.

« Dans les trois circonscriptions, c'est le manque de signatures qui fait en sorte que les candidatures ont été rejetées », a indiqué la porte-parole du DGEQ, Marliyn Brochu.

Elle n'a pu préciser combien de signatures ont été déclarées invalides.

«Sévère»

Deux dirigeantes du parti, Nicole Savard et Brigitte Legault, étaient responsables de contre-vérifier les dossiers de candidatures, a indiqué M. Legault. Il s'est gardé de leur lancer la pierre, car, à ses yeux, c'est le DGEQ qui est «sévère».

Il a par ailleurs reproché à des journalistes de verser dans le « grand drame » lorsqu'ils lui ont fait remarquer à quel point l'épisode est singulier.

Il garde espoir de convaincre l'organisme de changer son verdict. Comme la période de mise en candidature venait à échéance aujourd'hui, il ne sera pas possible de remplacer les candidats.

Le DGEQ n'était pas en mesure de commenter la nouvelle samedi soir.

M. Gagnier a fait bonne figure dans Soulanges aux élections de 2012. Avec 28% des suffrages, il était à un peu plus de 2000 votes de la gagnante, la libérale Lucie Charlebois.

La CAQ avait recueilli 14% des votes dans Saint-Laurent, un bastion libéral représenté par l'ex-ministre Jean-Marc Fournier. Dans Westmount-Saint-Louis, autre château fort rouge, il avait obtenu 13% des votes.

Journée difficile

L'annonce a couronné une journée difficile pour M. Legault, dont le parti tire de l'arrière selon les sondages. Même la météo a semblé jouer contre le chef caquiste. La tempête a causé des accidents qui ont provoqué la fermeture de l'autoroute 20. Il a pris du retard lors d'un déplacement vers Victoriaville, où il rencontrait des militants.

Puis, le bris d'une génératrice dans un autobus de campagne l'a forcé à annuler deux activités qui devaient se tenir en soirée. L'une d'entre elles était un souper rassemblant 300 personnes dans sa propre circonscription, L'Assomption.




la boite:2512870:box
la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer