Legault comprend l'inquiétude de Janette Bertrand

Le chef de la CAQ, François Legault... (Photo David Boily, La Presse)

Agrandir

Le chef de la CAQ, François Legault

Photo David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

François Legault trouve que les propos de Janette Bertrand sur la « menace » intégriste au Québec ne sont « pas acceptables », mais il s'est bien gardé de lui lancer la pierre, dimanche. Il a d'ailleurs convenu qu'elle est « inquiète avec raison ».

« Je pense que les propos de Mme Bertrand ont peut-être été mal formulés, mais je comprends son inquiétude », a résumé le chef de la Coalition avenir Québec lors d'un point de presse à Québec.

Mme Bertrand a affirmé en matinée que l'intégrisme pose un « danger » au Québec. Pour appuyer l'adoption de la charte de la laïcité du Parti québécois, elle a cité l'exemple fictif « d'étudiants riches de McGill » qui réclameraient que les femmes soient exclues de la baignade dans l'immeuble où elle réside.

M. Legault juge que les propos de Mme Bertrand reflètent les inquiétudes de beaucoup de Québécois face à l'immigration à Montréal, surtout dans la foulée des événements du 11 septembre 2001.

« Sur le fond, Mme Bertrand est inquiète avec raison, a dit M. Legault. La façon dont ses propos ont été formulés, je ne pense pas que ça reflète vraiment ce qui est visé par la charte. C'est évident que la charte ne viendra pas régler le problème des piscines dans les résidences privées. »

Questionné en anglais sur l'exemple des étudiants de McGill, il s'est toutefois montré plus critique.

« Je pense que ce n'est pas acceptable, a-t-il dit. La manière dont elle a formulé le problème n'était pas la bonne manière de le faire. Elle tentait d'exprimer une crainte, mais de faire un lien direct avec des étudiants riches de McGill, allons donc ! Ce n'est pas la manière de voir le problème. »

Marois et Couillard

François Legault lance plutôt la pierre à Pauline Marois, à qui il reproche d'avoir politisé ce dossier explosif. Il rappelle que la CAQ propose d'interdire le port de signes religieux ostentatoires, mais seulement pour des employés de l'état qui sont en position d'autorité comme des juges, des policiers ou des enseignants.

« Je lui ai tendu la main à plusieurs reprises, a-t-il déploré. Au moins 90% de sa charte aurait pu être adoptée avec l'appui de la CAQ. »

Selon lui, la sortie de Janette Bertrand prouve aussi que le chef du Parti libéral, Philippe Couillard, est « déconnecté » de la population en raison de sa position sur cet enjeu.

Le PLQ propose d'imposer des balises aux accommodements raisonnables, d'affirmer la neutralité de l'État et de l'égalité homme - femme, ainsi qu'interdire le voile intégral dans les services publics.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

la boite:2512870:box

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer