Débat et Twitter: Couillard et David ont le «don d'ubiquité»

Certains ont noté hier soir que les chefs Philippe Couillard et Françoise David... (Photo Reuters)

Agrandir

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Certains ont noté hier soir que les chefs Philippe Couillard et Françoise David avaient le «don d'ubiquité». Ils intervenaient sur Twitter tout en débattant en direct à la télévision!

«Couillard live tweet?», s'est demandé l'animateur et chroniqueur @mcgilles en retweettant ce commentaire du chef libéral autour de 20h20: «Mme Marois, vous ne pouvez pas jouer à la loterie avec l'argent des contribuables.»

Françoise David aussi intervenait en direct sur Twitter durant le débat. Ainsi, dans la première demi-heure, on lisait sur son fil Twitter: «Si nous continuons comme en ce moment, les citoyens paieront leur facture d'Hydro 20% plus cher.»

Après deux heures de débat, Mme David avait écrit 27 tweets alors que M. Couillard en revendiquait 21. Le compte de François Legault est demeuré inactif alors que la première ministre Pauline Marois ne semble pas avoir de compte officiel.

Rédacteurs fantômes

Évidemment, les chefs bénéficiaient de rédacteurs fantômes pour cet exercice. Tous les partis comptaient aussi sur de nombreux acteurs très actifs sur les réseaux sociaux. Ainsi, durant le débat de la première demi-heure où il a été question de création d'emplois, Martine Desjardins, candidate péquiste dans Groulx, a écrit: «48 000 emplois créés en 2013 grâce au travail du #PQ», avec graphique à l'appui.

Sur la question de l'exploitation pétrolière à Anticosti, le député de Lévis, Christian Dubé a ironisé: «Couillard est incapable d'expliquer sa position sur Anticosti à Mme Marois. Ça part mal!»

En matière de santé, la candidate de Québec solidaire dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, a dénoncé les autres partis. «Côté santé: les vieux partis parlent de solutions, mais veulent couper un peu partout. Contradictoire.»

Candidat libéral dans Châteauguay, Pierre Moreau a emboîté le pas à Philippe Couillard sur la présence de Pierre Karl Péladeau au Parti québécois. «P. Marois doit faire preuve de leadership: demander à PKP de vendre ses actions dans Québecor ou abandonner la politique!», a-t-il statué.

S'invitant au débat par son fil, le chef d'Option nationale, Sol Zanetti, a ironisé sur la position péquiste face à la question nationale en lançant: «Qui osera encore dire qu'#OpNat divise le vote indépendantiste après ce concours de #patinage péquiste?»




publicité

la boite:2512870:box

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer