Le SPQ-Libre défend la péquiste Louise Mailloux

Louise Mailloux... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

Louise Mailloux

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
Montréal

La controverse entourant Louise Mailloux, qui a comparé le baptême chrétien et la circoncision des jeunes juifs et musulmans à un «viol» et suggéré l'existence d'un complot économique casher, ne semble pas être en voie de dérougir.

Une pétition en soutien à l'auteure et professeure de philosophie a été mise en ligne mardi à l'initiative du SPQ-Libre, selon qui la candidate péquiste est «une auteure et une polémiste de talent» doublée d'une «patriote» à «l'avant-garde du combat féministe».

Le secrétaire des Syndicalistes et progressistes pour un Québec libre (SPQ-Libre), Pierre Dubuc, s'est vigoureusement porté à la défense de celle qui brigue la circonscription montréalaise de Gouin.

«Louise Mailloux a dit que c'était un viol de la liberté de conscience, qui est un préalable à la liberté de religion», a fait valoir M. Dubuc en entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne.

La pétition a été initiée pour répliquer à celle qui a été lancée la semaine dernière et qui exigeait le départ de la candidate, mais également pour riposter aux salves lancées par «certains journalistes anglophones» à l'endroit de la première ministre Pauline Marois, a-t-il poursuivi.

Aux dernières nouvelles, Louise Mailloux jouissait toujours du soutien de Mme Marois - ce qui constitue, selon M. Dubuc, «un excellent choix», car «malheureusement, on n'a pas assez de politiciens qui ont un langage clair et net comme (elle)».

Mme Mailloux a publié un communiqué, samedi, afin de signaler qu'elle n'avait jamais voulu «offenser» ou «blesser» qui que ce soit en y allant de comparaisons entre les rites religieux et un viol, sans toutefois revenir sur sa prise de position.

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes - Québec (CIJA-Québec) a aussitôt rejeté les excuses de Mme Mailloux, qu'il a qualifiées de «creuses».

Vers l'heure du midi, mardi, la pétition en faveur de son maintien à titre de candidate de Gouin avait été signée par près de 250 internautes. Quelque 2000 signatures avaient été recueillies à la même heure pour celle qui prône l'inverse.

Louise Mailloux est opposée à la coporte-parole de Québec solidaire, Françoise David, dans la circonscription de Gouin.

Lors des dernières élections, le 4 septembre 2012, la solidaire avait battu un candidat péquiste de premier plan, Nicolas Girard, avec une majorité de 4556 voix.




publicité

la boite:2512870:box

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer