François Legault veut annuler le projet de Robert Lepage

François Legault... (Photo Patrice Laroche, Le Soleil)

Agrandir

François Legault

Photo Patrice Laroche, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La «révolte du contribuable» que François Legault promet aux citoyens de Québec passe par la mise au rancart du projet de salle de spectacle Le Diamant, mené par l'homme de théâtre Robert Lepage.

Selon la CAQ, le gouvernement n'a pas les moyens de se payer ce projet. Pas plus qu'il ne pourra injecter d'argent dans les Nouvelles-Casernes (un complexe de bâtiments historiques), dans un éventuel système de tramway ou dans le projet d'anneau de glace couvert.

«C'est une question de choix. Quand on dit que gouverner c'est choisir, nous on fait ces choix», a exposé François Legault. «Moi ma bataille, c'est pour aider à avoir plus d'argent dans leurs poches.» 

Ces prises de position promettent de mettre en furie Régis Labeaume. Depuis que François Legault a mis une croix sur le projet d'anneau de glace, il y a une semaine, le maire de Québec crie sur tous les toits que le chef caquiste le déçoit. 

L'équipe de Robert Lepage n'a pas voulu réagir à ces promesses. «Nous n'émettrons aucun commentaire à la suite à cette déclaration», a écrit Sylvie Isabelle, en charge des communications chez Ex Machina. 

Le gouvernement du Québec devrait, à terme, mettre 30 millions dans Le Diamant, un projet de 60 millions. Cette nouvelle salle de spectacle située aux portes du Vieux-Québec devrait essentiellement accueillir du théâtre, du cirque et de l'opéra.




publicité

la boite:2512870:box

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer