Sondage: Jean Charest loin derrière dans Sherbrooke

Jean Charest... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Jean Charest

Imacom, René Marquis

René-Charles Quirion

René-Charles Quirion
La Tribune

(SHERBROOKE) Serge Cardin, du Parti québécois (PQ), devance par 15 points le premier ministre du Québec et député sortant de Sherbrooke, Jean Charest, dans son fief de Sherbrooke.

Serge Cardin... (Imacom, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Serge Cardin

Imacom, Jessica Garneau

Le sondage Segma- La Tribune-NRJ/Rouge FM réalisé dans la circonscription de Sherbrooke en ce début de campagne électorale, soit du 6 au 8 août, place Serge Cardin en tête des intentions de vote à 46% contre 31% pour Jean Charest, député du Parti libéral du Québec (PLQ), après répartition proportionnelle des indécis.

«Jean Charest est réduit à sa base actuellement, analyse le président de Segma Recherche, Raynald Harvey. Il ne pourra pas baisser beaucoup à moins d'une déroute libérale. Jean Charest est peut-être déjà au fond du baril. Il en est réduit à sa clientèle des électeurs de 65 ans et plus.»

Le sondage a été réalisé par voie téléphonique auprès de 501 électeurs de la circonscription de Sherbrooke. Les résultats comportent une marge d'erreur de 4,4 points de pourcentage selon un intervalle de confiance de 95%.

«Historiquement, Sherbrooke demeure une circonscription qui n'a jamais été très facile pour Jean Charest. En 2008, il était en avance à deux ou trois semaines des élections. En faisant le survol des sondages réalisés lors des dernières élections, c'est la première fois qu'on voit Jean Charest derrière. Je ne le déclarerai pas perdant avec ce sondage-là. Par contre, c'est un grand défi pour Jean Charest et pour sa machine», soutient M. Harvey.

L'effet étudiants à surveiller

La participation au vote du 4 septembre pourrait être une clé de l'issue.

«Le seul groupe d'âge où Jean Charest domine demeure les 65 ans et plus. Un groupe d'âge qui vote historiquement libéral. Est-ce que les moins de 45 ans vont aller voter? Ce sont eux qui votent le moins. Il y a le conflit étudiant qui pourrait les motiver et il y a quand même Serge Cardin qui est une solide pointure», croit M. Harvey.

Le président de Segma Recherche estime que le thème de la corruption, qui a tenu le haut du pavé dans l'actualité depuis le début de la campagne, nuit à Jean Charest.

«La question de la crise étudiante est venue oblitérer l'insatisfaction et l'aura de corruption, mais chez vous, le personnage est là. Vous ne pouvez pas l'oublier. Jean Charest est sur les poteaux et la crise étudiante ne fait pas un voile sur le bilan gouvernemental», analyse Raynald Harvey.

Philippe Girard, candidat de la Coalition avenir Québec, et Christian Bibeau, de Québec solidaire, arrivent loin derrière dans les intentions de vote des Sherbrookois avec respectivement 11% et 6% des voix. Évelyne Beaudin, d'Option nationale, et Suzanne Richer, du Parti vert, ferment la marche à 2%.

Le président de Segma Recherche, Raynald Harvey, estime que les résultats au sondage réalisé en ce début de campagne s'inscrivent dans une tendance observée depuis plusieurs mois dans la circonscription. Un sondage mené par La Tribune en octobre 2010 indiquait que 76% des électeurs souhaitaient que Jean Charest ne sollicite pas un autre mandat, alors que plus de 7 répondants sur 10 affirmaient avoir peu ou pas confiance en lui.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer