La candidature de Duchesneau confirmée demain

Jacques Duchesneau... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Jacques Duchesneau

Photo: André Pichette, La Presse

Martin Croteau
La Presse

(Berthierville) La candidature de Jacques Duchesneau devrait être confirmée demain matin. La caravane du chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, débarquera à Saint-Jérôme à 10h pour y tenir une conférence de presse.

Le lancement de l'ancien chef de l'Unité permanente anticorruption ne semble plus qu'un secret de polichinelle. Mais M. Legault a de nouveau laissé planer le doute lors d'un passage à Rosemère, samedi après-midi.

Il a d'ailleurs semblé prendre un certain plaisir, esquissant un large sourire lorsque questionné sur l'annonce qu'il prépare pour demain.

« Je ne me scooperai pas moi-même, a-t-il lancé. On annoncera notre candidat demain, à Saint-Jérôme. »

En matinée, à Québec, il a laissé présager une annonce importante sous peu.

« Au mois de novembre, lorsqu'on m'a posé des questions et je n'avais pas encore de réponses, j'ai dit 'on verra', a-t-il dit. Aujourd'hui, regardez ce qui se passe depuis quelques jours et ce qui va se passer dans les prochains jours. Je vous dit : 'vous voyez l'équipe de la CAQ'. »

Selon des informations qui ont été confirmées à différents médias, M. Duchesneau briguera les suffrages dans la circonscription de Saint-Jérôme. C'est justement dans cette ville que débarque le chef caquiste dimanche matin.

Entre-temps, François Legault fait campagne sur la couronne nord de Montréal. Parti de Québec en matinée, il a fait un saut à Rosemère, samedi après-midi, pour présenter sa candidate Hélène Daneault.

Médecin de famille, Mme Daneault est mairesse de Rosemère. Elle a été élue sans opposition aux élections de 2009. Elle quitte ses fonctions le temps de l'élection provinciale.

M. Legault a laissé entendre que la mairesse pourrait occuper un rôle important dans un éventuel gouvernement caquiste, par exemple ministre des Affaires municipales ou de l'Environnement.

La candidate est cependant restée évasive sur la manière dont elle souhaite voir le monde municipal changer afin de restaurer la confiance des électeurs.

« La commission Charbonneau va répondre à ces questionnements-là, a-t-elle affirmé. Je ne peux pas présumer de la conclusion. »

Elle a cependant affirmé que les citoyens auraient tort d'associer tous les élus aux scandales qui ont éclaboussé le monde municipal.

«Il ne faudrait pas penser que tous les politiciens sont des gens corrompus», a-t-elle affirmé.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer