Nomination de l'Inspecteur général: des critiques de la part d'un ex-élu

Jean Fortier, ancien président du comité exécutif de... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Jean Fortier, ancien président du comité exécutif de Montréal

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

L'ancien bras droit de l'ex-maire Pierre Bourque critique la commission Charbonneau pour avoir négligé de l'interroger sur les malversations dont il lui a fait part au sujet de la gestion de la Ville de Montréal. Déçu, Jean Fortier dit avoir perdu confiance dans le futur inspecteur général, Denis Gallant.

Jean Fortier a occupé le poste de président du comité exécutif de Montréal de 1998 à 2001. Alors que les révélations sur la gestion de Montréal se succédaient à la commission Charbonneau, l'homme a écrit en janvier 2013 au procureur Denis Gallant pour lui faire part de son expérience. «Les pratiques que j'y ai observées m'ont porté à croire que des activités illégales se sont déroulées durant mon mandat», peut-on lire dans sa lettre.

Depuis, il a seulement reçu un accusé de réception et dit n'avoir jamais été contacté par le procureur. «Quand je propose à un procureur de lui parler de malversations et qu'il ne s'enquiert pas, je pense qu'il y a faute», a indiqué M. Fortier.

Pas de commentaires

La commission Charbonneau a préféré ne pas commenter. Une source a toutefois indiqué à La Presse qu'il aurait été étonnant que Me Gallant contacte directement Jean Fortier, puisqu'il revient d'abord aux enquêteurs de faire les premières rencontres avec les gens transmettant des informations à l'enquête publique.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer