Le chef de la CAQ refuse de s'engager à instaurer la parité au sein du cabinet

Interrogé sur la difficulté de son parti à... (Paul Chiasson, La Presse Canadienne)

Agrandir

Interrogé sur la difficulté de son parti à recruter des candidates, M. Legault a reconnu que cela «restait un défi».

Paul Chiasson, La Presse Canadienne

Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
Montréal

François Legault, dont le parti est à la traîne en matière de candidatures féminines, écarte l'idée d'un conseil des ministres paritaire hommes-femmes.

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) a fait valoir, en cette Journée internationale de la femme, que les députés devraient être sélectionnés d'abord et avant tout en fonction de leur compétence.

Interrogé sur la difficulté de son parti à recruter des candidates, M. Legault a reconnu que cela «restait un défi».

Il a ensuite soutenu que l'élection de Pauline Marois, qui est devenue en 2012 la première femme à diriger le gouvernement du Québec, permettrait à beaucoup de femmes de s'intéresser à la politique.

Elle aura ainsi convaincu les jeunes femmes que l'accession aux plus hautes sphères du pouvoir a plaidé le chef caquiste.

À l'heure actuelle, 23% des candidats caquistes sont des femmes. Le parti traîne de la patte à ce chapitre par rapport à ses adversaires.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

la boite:219:box
image title
Fermer